Le Sportnographe

Le scandale de la sous-utilisation de Galchenyuk et de Gallagher

galchenyuk-gallagher

Il est un temps dans l’année où Canadien a bien de la difficulté à se faufiler dans l’actualité. Et ce temps dans l’année, c’est maintenant. Pourtant, c’est pas comme s’il se passait beaucoup de choses dans le monde. Mais non, nos experts sportifs sont sur les terrains de golf à se faire des jokes de mononcle et personne n’est disponible pour nourrir notre intellect avec des débats d’idées sur la composition du troisième trio. En fait, il ne reste que Réjean Tremblay pour nous parler de sa ride de bécique avec Marcel Aubut et le boss de Radio X, et Yvon Pedneault pour nous dire… euh, rien.

Certains tentent de nous divertir en profitant du soleil radieux devant leur calculatrice afin de nous offrir des statistiques qui viennent confirmer des choses qu’on savait déjà. Que les Maple Leafs étaient chanceux. Que Canadien était pas bon en série. Et maintenant, que Galchenyuk et Gallagher ont été sous-utilisés par Michel Therrien.

Comme si on ne s’était pas plaint à toutes les parties de voir Ryder se gratter le jock-strap sur le powerplay à la place d’un Gallagher qui aurait joué de fougue dans la zone payante. Comme si on ne s’était pas demandé 37 fois pourquoi Travis Moen avait plus de temps de glace que Galchenyuk.

C’est bien gentil, messieurs les statisticiens, de vouloir mettre un peu de Canadien dans notre triste été, mais c’est un échec. Votre scandale est un pétard mouillé. On veut quelque chose de mieux à se mettre sous la dent. Price échangé contre Roberto Luongo. Markov en bobettes avec un des ex-maires de Laval. George Parros qui se fait couper la moustache. Quelque chose. SVP.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.