Le Sportnographe

Le retour des buts rebuts

Vous le savez, le Sportnographe a la réputation de ne jamais sauter trop rapidement aux conclusions à moins que Canadien ne connaisse deux mauvaises périodes de suite. Nous étions tout de même sur le point de réclamer une vente de feu et/ou le congédiement de Guy Carbonneau avant que la Flanalette ne sorte de sa torpeur et retrouve le chemin du dépotoir.

En effet, les succès de Canadien depuis quelques années sont intimement liés à son incroyable habileté à enfiler les “buts rebuts“. Mais depuis que l’as vidangeur, Michael Ryder, avait quitté vers d’autres cieux où il fait bon entretenir une léthargie (à 4 millions de dollars par saison), Canadien avait perdu cette touche magique qui lui permettait de marquer des buts de façon saugrenue, avec les fesses, sans s’en rendre compte, ou pendant que la rondelle se mêlait au sein d’une mêlée.

Or voilà que le but rebut est de retour dans l’entourage de l’équipe. Contre le Detroit, la rondelle s’est remise à rouler du bon bord et à se cogner sur les patins adverses, ceux de Lidstrom et ceux de Stuart, afin de donner la victoire à Canadien. Plus besoin du Ryder.

Sinon, on a remarqué une évolution dans le dossier O’Byrne puisque ce dernier est passé de “gars qui compte dans son but” à “gars victime d’une feinte menant à un but”. Un beau progrès. Pour le prochain match, on s’attend à ce que le grand Ryan prenne une punité pendant laquelle l’adversaire comptera un but, afin qu’il continue sur sa belle lancée.

12 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.