Le Sportnographe
9587898

Le frère André est un surnom surfait

Photo : CP Graham Hughes

Personnellement, au Sportnographe, on ne tripe pas particulièrement sur les surnoms. L’an passé, par exemple, alors que Paul faisait une obsession sur les peanuts enrobées de yogourt, on a commencé à le surnommer whitechipit. Ça n’a jamais levé.

Ou l’autre fois quand Normand nous a apporté des bananes, Yvan n’avait de cesse de se les enfiler une après l’autre. Bananaboy n’a pas non plus eu l’effet escompté.

Toujours est-il qu’alors que Canadien les enfile également une après l’autre, les victoires, pas les bananes, l’enthousiasme est à son comble dans les chaumières. Tellement à son comble que personne n’a encore émis de mandat d’arrestation ou de plainte au civil contre tous les chroniqueurs qui surnomment Andrei K du même sobriquet que le récemment sanctifié de même dénomination.

Pas qu’on ne comprend pas. C’est toujours le fun de trouver un surnom qui fonctionne. Le démon blond par exemple. On imaginait très bien Guy Lafleur dans ce rôle. Le robineux de St-Laurent. Comme un gant que ça allait à notre ami Michel Ribeiro.

Mais le Frère André? On comprend qu’il s’appelle quasiment André notre Andrei. On comprend qu’il est un frère pour son frère. On comprend qu’il fait des “miracles” cette saison. On comprend aussi qu’on ait pu utiliser ce surnom au début, surtout quand ça concordait avec la canonisation de chose binouche.

Mais ça, ça fait déjà un p’tit bout. Et ça n’a pas levé là. C’t’assez.

Alors pour tous ceux qui en peuvent pu comme nous, on demande à ces chroniqueurs et journaliste qui auraient l’idée, prochainement, de donner ce surnom surfait, au gars qui porte le 46, on vous dit : OK, on a compris là. Trouvez-vous autre chose.

Merci.

16 commentaires

Laisser un commentaire

  • Vous êtes donc ben frileux tout d’un coup. C’est rien de grave un surnom, c’est même une marque d’affection. Cela a donné que dans l’actualité on canonisait le frère André et que le AK46 était ma foi, un dieu sur la glace ce soir-là. Et il continue de faire des miracles, alors on ne se privera pas.

    C’est à vous-autres à trouver autre chose. Vous manquez pas d’imagination, je crois. Alors, laissez aller, au hockey le vent peut tourner vite.

  • Dans le même ordre d’idée, je trouvais que le surnom “TUEUR” allait comme un gant à O J Simpson. Mais comme le glove wonte fitte, le surnom est mort. Entéka.

  • Il est bon de noter qu’on parle du frère André en parlant de AK 46 et non du Très Saint Frère André. On se garde tout de même une petite gêne, pour ceux qui tôt ou tard voudront le crucifier.

  • M. Munger,

    Je vous soupçonne de vouloir susciter par cette chronique la controverse. Je veux bien croire que le fond de l’air montréalais est frais. Cependant, ce n’est pas une raison valable d’être aussi frileux envers la confrérie journalistique. Mais puisque cette chronique ne semble viser que les journalistes et non les clavardeurs que nous sommes, je dis : le Frère André a ma cote si persiste et signe.

  • Pas facile de trouver un bon surnom. J’ai déjà proposé Kell et cellano pour les frères K. Mais ça pas pogné non plus. Kell et cellano étant un duo d’antigènes érythrocytaires qu’on appelle dans le jargon “grand K” et “petit K”. Bon, moi je la trouvait excellente, mais personne la comprend. Comme moi quand vous parlez de modernisme avec tout les préfixes que vous voulez devant.

    • Ah, je l’avais jamais entendue, celle-là… Elle est recherchée (ma biologie est assez loin, y’a fallu le support de mon ami Wiki), mais bien bonne!

  • Bon, comment faire du remplissage dans ce commentaire lorsque Canadien est au premier rang du classement mondial de la ligne nationale et faire un lien avec un petit portier sans instruction avec un col roulé aussi grand que Mats Naslund?…

    Aujourd’hui, avec tant de victoires de Canadien, c’est un temps difficile car il est de plus en plus difficile de critiquer l’incréticable Flanellette… nos commentateurs les Steve et les Jean-Marc ne savent plus comment trouver les combinaisons gagnantes des trios… de décortiquer les rares défaites de votre Bleu Blanc et Rouge.. car Canadien est sur une lancée vers une prochaine victoire à venir… que va t’il se passer lorsque Canadien gagnera les 64 autres victoires, les commentateurs, les Humbles Chroniqueurs, les pseudo-journalistes d’un Zournal ne feront que du copié-collé que leur articles précédantes… et pire le peuple prendront pour acquis que la Stangne-les reviendra sur le tapis bleu-blans-rouge… mais BANG! Canadien se fera éliminé en 7 en premiere ronde par mes Sens… car eux ils entreront par la porte de coté des minatoires…

    Finalement, Oui je sais que mes Sens sont à un niveau inférieur ces temps-ci mais un jour un miracle se produira mais je ne sais pas quand…

    P.S: Même le Frere André n’avait plus de coeur un moment donné…

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories