Le Sportnographe
sportnographe

13 commentaires

Laisser un commentaire

  • Pour donner une chance aux personnes légèrement enveloppées de croire qu’elles peuvent faire du “sport”.
    On pourrait ajouter, pour donner une seconde chance aux exclus de la société.

  • Pour que ceux qui étaient jugés trop violents pour jouer au Hockey aient autre chose à faire le dimanche soir que racketter les vieilles dames du quartier 🙂

  • Le football, un sport plate ! Pas du tout ! D’ailleurs n’est-ce pas Gabriel Grégoire qui déclarait (du moins, je le crois) :

    « Le football cé pas un sport de pieds de beignes, mon chum. C’est une métaphorie de la vraie la vie populaire du peuple véritable. C’est un jeu ousque les protagondistes illustrationnent parfaitement le sens réel de kossé est faite la nature profonde de l’homo çapense qu’on est toute faite avec de. Pi, ce que je te dis là, cé pas de la marde. Ça vient me chercher au plus tréfondu de mon je personnel qui carbure à l’émotionalité de mon intérieur humanistre. Entéka, cé toute de kossé j’avais à dire ».

  • En tous cas, le Américains on, encore une fois, manqué cruellement d’originalité en nommant ce sport “football”.

    Premièrement, on utilise relativement rarement les pieds et deuxièmement, ce nom était déjà pris.

    Pas vites vites ces amaricains…

  • Ça s’appelle football parce que le seul moment où il y a de l’action continue pendant plus de 3 secondes, c’est lors du botté d’envoi.

  • Ça existe…

    Pour que les ballons en forme d’obus servent à quelque chose.

    Pour que l’on utilise encore la verge comme unité de mesure.

    Pour pas que les universités crées des équipes de hockey universitaires et qu’il viennent toutes déballancer la belle ligue de hockey-boxe LHJMQ.

    Pour empêcher que le ballon chasseur passe à la télé.

    Pour voir des coachs avec des casques d’écoute.

  • C’est pour ceux qui veulent fréquenter l’université et qui sont trop difformes pour jouter au wackey. Y sont obligés d’avoir des cheerleaders pour nous faire oublier leurs carences physiques.

  • Le football existe pour que des milliers de gens puissent porter des chapeaux en forme de fromage, se peindre la bédaine et les poils de poitrine, et manger des saucisses debout derrière leur char, pendant que des millions d’autres personnes sont semi-couchés dans des Lazyboy en train de se gaver de couenne de porc frite tout en écoutant des annonces de bières supposées être drôles et des chanteuses qui se font arracher leur top et ont le mammelon percé avec un bout de can de metal, tout en se faisant dire que c’est super mega historique et important les bout plates entre.

  • Le football existe pour faire un milieu sur l’échelle de platitude entre le hockey pis le baseball. En fait c’est l’étalon-or de la platitude.

    Hockey – pas plate,
    Football – plate,
    Baseball – très plate

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Le bêtisier « une semaine woke and roll » du 18 septembre 2021
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=F-j-qNjy84g?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Alexandra Lavoie, à propos de Maxime Bernier et de Rebel News
    Y’a été diabolisé dans les médias mainstream. Mais quand les gens voient ça de l’extérieur, ils disent: mais pourquoi? Y’a sûrement une raison. La raison c’est qu’il dérange, pis quand ça dérange, ben c’est parce qu’il y a quelque chose qui est caché en arrière. Comme Rebel dérange. C’est parce qu’on amène peut-être une certaine […]
  • François Legault, comptable créatif
    Y’a un mois, exactement un mois, on avait 55 hospitalisations. Aujourd’hui, on en a 171. Donc cinq fois plus.
  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.