Le Sportnographe

Le beau problème de Canadien

Pourquoi parlons-nous ici de l’émergence d’un beau problème chez Canadien ? D’abord pour pouvoir utiliser l’expression “beau problème”, mais aussi parce qu’il semble qu’Aebischer ait retrouvé le moyen de ne plus se faire prendre les fesses face au jeu. D’ailleurs, il est quelques commentateurs qui ce matin évoquent la possibilité de voir le Suisse devant les filets lors d’une éventuelle série contre le Ottawa. Avec un spécialiste des Sénateurs devant les buts et après l’assignation de Dagenais à la fusillade, on se demande si le taylorisme n’est pas en train d’être implanté par Robert Gainey chez Canadien.

C’était hier le retour de deux de nos joueurs préférés, Richard Zednik et Niklas Sundstrom. Ici au Sportnographe, nous ne sommes pas du genre à être emportés par des élans émotifs autour des performances médiocres de certains joueurs. Il faut bien que quelqu’un reste calme et analyse froidement la situation. Nous nous contenterons donc de rapporter, ou plutôt de traduire (parce qu’incompréhensibles) les propos de Jacques Demers à propos du petit Sundstrom. Demers a qualifié le joueur de honteux, pathétique et indigne de porter l’uniforme (mais dans ses propres mots), avant de lui proposer de s’en retourner chez lui : “Va-t’en chez vous mon gars !”. Heureusement qu’une sténographe collaboratrice vigilante nous a rappelé lesdits propos.

Quant à Zednik, il faut admettre notre surprise d’entendre Pierre Houde s’écrier “Zednik coupe vers le filet !”. Le monosyllabique Zoune (qui a pourtant affirmé avoir joué “comme d’habitude”) nous a assez impressionné en en mettant une à l’intérieur de. Toutefois, nous n’avons pu apprécier la justesse de son tir malgré les dix reprises, hypnotisés que nous étions par le contact entre la joue de Richard et la barre horizontale du but. Le voilà enfin qui s’implique à fond !

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • Pour Zednik et sa coupe au centre, je crois qu’il a compris le “mur symbolique” expliqué à la télé par Réal Munger. Une table de hockey sur le bord du banc remplacerait avantageusement le “bord” en plastique.

  • Pour ce qui est de la coupe au centre de Zoune… comme dirait Michel “fanfaron” Beaudry ; “J’aime pas mal mieux ça coupe longueuil !”…

    Désolé pour cette blague de mauvais goût…

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Benoît Dutrizac, peut-être amer
    Moi, moi, moi et mon nombril. Drainville se comporte toujours comme s’il descendait du ciel. Pis là lui il prend ma place le midi esti, pis y dit, je va faire mieux. Man, je t’ai donné 33 parts de marché, ferme ta yeule pis dis merci! Quessé ça? Pis là il arrive ministre, pis il […]
  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.

Catégories