Le Sportnographe

Le beau problème de Canadien

Combien de fois avez vous lu ou entendu depuis les deux derniers jours que Canadien devait faire face à un “beau problème”, ou encore à son audacieuse variante “heureux problème” ? Et détrompez-vous, on ne parle plus ici du joli problème des gardiens de buts de première priorité numéro un. Non, celui-là c’est éteint après 19 matchs alors qu’on s’est rendu compte que Huet était le meilleur gardien de la Ligne Nationale (faudra l’inviter à l’Académie du hockey McDonald qui n’invite que les “meilleurs” de la Ligne Nationale) et que c’était sans doute une bonne excuse pour éventuellement échanger David Aebischer contre deux ou trois Niinimaa en puissance.

Il est plutôt ici question du magnifique problème des joueurs de défense. En effet, avec le retour de Françis Bouillon, un des seuls joueurs qui n’est affublé d’aucun surnom sur le Sportnographe, le Tricolore se retrouve avec huit défenseurs sur les bras. Si ce n’était que du Gros Jambon finlandais, le problème ne serait pas si beau, mais il met aussi en scène le petit suisse qui a désappris à mal jouer au cours de la saison en cours.

Comme la dernière image de Bouillon qui nous vient à l’esprit est celle du petit défenseur, recroquevillé derrière son filet, qui soudainement prend son envol et traverse la ligne bleue, la rouge, l’autre bleue et va la mettre dedans sans trop se faire déranger, on (Canadien) serait bien fou de ne pas lui réserver une serviette commanditée par Gatorade sur le banc des joueurs.

Il n’est évidemment pas dans nos habitudes de proposer des suggestions à l’entraîneur, d’autant plus que nous ne sommes pas trop sûrs s’il est abonné au fil RSS du Sportnographe. Néanmoins, et parce que déjà tout le monde a fait cette proposition et que nous n’aurons pas l’air trop fou, nous aimerions suggérer à Guy Carbonneau d’insérer Mathieu Dandenault sur le quatrième trio. Ça réglera d’abord le beau problème du surplus de défenseurs, et le moins beau problème du manque de goons de qualité…

8 commentaires

Laisser un commentaire

  • Cher Yvan, permettez-moi de rectifier : l’image de Bouillon qu’on aime conserver dans notre tiroir de la mémoire (j’ai demandé le coffret Passe-Partout pour Noël), c’est celle d’un gars de 5’4″ qui terrasse ses adversaires en leur projetant ses solides épaules dans le chest. La contribution offensive, c’est du beaunus.

  • Je pensais qu’on s’était mis d’accord pour Francis “milkshake” Bouillon M. Piquette ?

    J’ai vu ce surnom tout à fait de convenance à quelques reprises !

  • Malgré le surnom de milkshake parfois utilisé, j’aimerais proposé le simplet Francis “Boubou” Bouillon, le un peu plus poussé Francis “chicken broth” Bouillon ou bien le vraiment trop poussé Francis “même prénom que l’autre qui se shoote direct dans fesse” Bouillon.

    Justement, j’y pense au moment même ou j’écris ces lignes… Trouvez-vous pas que Francis Gagnon et Francis Bouillon semblent avoir beaucoup en commun ??? Des tits gars pas mal musclés qui se donnent tout entiers pour leur équipe…

    Loin de moi l’idée de vouloir démarrer une rumeur, mais p-e qu’en plus de ses milkshakes, notre Francis à nous s’injecte aussi des substances nocives dans l’arrière-train…

    Encore plus éloignée de moi l’idée de mettre Mr. Broth dans les substances fécales, mais peut-être que sa blessure au genou n’était qu’une subtilité pour cacher sa thérapie regénératrice passée dans un monastère avec le grand Mac Templeton…

    Mon dieu, je vois tellement clair que ça fait peur. Je vais m’arrêter là avant de dévoiler tous les secrets cachés de Canadien…

  • on peut peut-être l’appeler *bouillon shake* ? simple suggestion…

    et bien monsieur piquette… votre voeu sera au moins exaucé pour la game de mercredi contre le wild car carbo a déjà dit qu’il habillerait 7 défenseurs… le temps de réintégrer bouillon peu à peu comme il l’a fait avec dandenault… mais là… j’pense pos qu’on va mettre bouillon à l’avant, donc ce que je pense, c que dandenault sautera quelques présences en défense pour pivoter le 4ème trio et donc laisser la place à bouillon en défense… j’suis pas carbo donc mes suppositions peuvent être totalement erronées…

    question : préférez-vous voir janne niinima ou ben patrick traverse ? dure question…

  • Pourquoi pas « Le bouillonnant » comme surnom ? Même si ce sobriquet est relativement peu recherché, il suffit de prendre en compte l’intensité de son jeu, la rage de vaincre qui l’anime ainsi que la passion qui « bout » dans ses veines pour comprendre que ça lui va à merveille !

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.