Le Sportnographe

Latendresse se réveille

Le Sportnographe avait mis quelqu’un à la couverture des performances sur et hors glace du petit Guillaume Latendresse, espoir de Canadien, mais le journaliste d’enquête expédié à Drummondville est tombé en amour avec la place et nous a annoncé sa retraite avant même d’avoir eu la décence de nous produire un papier juteux. Pour cette raison, la rédaction a dû se résoudre à marcher sur son orgueil et attendre des nouvelles de la presse traditionnelle, occasion qui s’est présentée aujourd’hui même alors qu’on apprenait que Latendresse avait ces temps-ci le tour pour la mettre dedans.

Il faut dire que depuis que Guidoune avait fait trempette dans un magazine pour conjoints de même sexe, nous pensions bien qu’il était destiné à aller retrouver la panoplie des flops de Canadien dans les oubliettes d’une quelconque ligue internationale. Surtout que le site est envahi depuis par les recherches en provenance de Google pour les termes consécutifs “guillaume latendresse nu”. C’était sans compter sur l’incroyable force de caractère du petit gars de Sainte-Catherine qui a obtenu 23 points au cours de ses neuf derniers matchs.

Il faut dire que la pauvre idole instantanée du dernier camp d’entraînement de la flanalette a eu de l’aide, parce qu’il n’est pas facile d’envisager un avenir à s’amuser en faisant de la grosse argent : “Mon entraîneur, Dominic Ricard, m’a vraiment bien encadré. J’ai eu l’aide d’une psychologue sportive, Julie McDonald, qui m’a donné plein de trucs utiles pour m’aider à garder ma concentration lors des matchs, elle m’a aussi appris à visualiser mes performances, et un consultant des Voltigeurs, André Ruel, a travaillé sur une base individuelle avec moi pour me permettre de retrouver mes moyens”.

Le coach du Drummondville s’était d’ailleurs plaint récemment de l’absence de soutien de la part de la direction de Canadien. Mais il faut comprendre qu’avec la bande de joueurs au courage intermittent que représente l’équipe, Robert Gainey a bien d’autres soucis. Mais ça, sa psychologue a dû lui expliquer…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.
  • Mario Dumont, à propos de Fady Dagher
    Comme on dirait dans l’horoscope, il est policier ascendant woke un petit peu là.

Catégories