Le Sportnographe

Latendresse est un dur

Il y aura de bons jeux de mots à faire sur Guillaume Latendresse, espoir du Canadien et deuxième choix de l’équipe au dernier repêchage.

C’est que Latendresse n’est pas un tendre. Vendredi soir, dans la défaite de 5-2 de l’équipe des recrues du Canadien, le petit Guillaume a ramassé un malabar des Ouragans de la Caroline direct, paf, dans la bande : “on retiendra surtout la percutante mise en échec qu’il a appliquée à Brett Carson, un défenseur de six pieds quatre pouces et 220 livres. Carson a dû quitter la patinoire. On ne l’a pas revu de la soirée”.

Selon Rick Greene, Latendresse comprend bien le jeu, ce que nous croyons, ici au Sportnographe, être un atout majeur chez un jeune joueur qui n’a eu que 15 ans pour saisir toutes les subtilités de la game.

Le joueur originaire de Sainte-Catherine, la capitale de la cour à scrap, est “de loin de notre meilleur joueur” et il obtiendra sa chance avec le grand club lors du camp d’entraînement. On nous souhaite qu’il devienne un “Power forward” de puissance (ça, ça fesse) dans un avenir proche.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.