Le Sportnographe
Lapierre, Latendresse et Kostopoulos : le trio infernal
Accueil » Chapeau Richard ! » Lapierre, Latendresse et Kostopoulos : le trio infernal

Lapierre, Latendresse et Kostopoulos : le trio infernal

Avec les 50 points en 38 matchs de Canadien, l’amateur moyen pouvait penser que tout roule somme sur une rondelle du bon bord et que l’équipe se dirige tout droit vers les minatoires comme dans du beurre. Mais un événement inattendu a cette fin de semaine anihilé la confiance de tous un chacun et a remis les choses en place : l’élection de Maxim Lapierre au titre de joueur du mois de décembre.

On ne se surprendrait pas que Lapierre remporte un concours de mangeage de hot-dog dans les gradins, ou qu’il soit élu Miss Delaware 2008, mais meilleur joueur de Canadien ? Dur coup.

Il faut admettre que le trio de Lapierre, Latendresse et Kostopoulos font du bon boulot depuis quelque temps. On se surprend d’ailleurs de ne pas voir Latendresse au match des étoiles à la place de Malkin. Faut croire que les électeurs n’ont pas compris qu’il tardait à marquer 50 buts en raison de son bâton qui était défectueux.

Mais bon, vaut peut-être mieux se réjouir que pendant que tout le monde est mauvais ou blessé, d’autres prennent la relève et nous assurent de matchs excitants contre les Panthères ou Caroline. Un but-rebut de Lapierre peut parfois être aussi spectaculaire qu’un top net d’une superstar comme Max Pacioretty. Et puis, après toutes ces années à réclamer une vedette grecque, nous serions fous de nous plaindre de l’émergence de Kostopoulos…

6 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.