Le Sportnographe
8059678

La valeur d’Halak a pris beaucoup de valeur

PHOTO : CP Graham Hughes

On dira ce qu’on voudra, quand on voit, on voit bin.

Le meilleur exemple est certainement ce vieux plat de poulet chasseur sur le bord de la fenêtre de notre bureau. Quand on le voit, on voit bin qu’yé pu mangeable.

Autre évidence, le gardien de but dans l’environnement Canadien. À voir, on voit bin. Le match d’hier en étant l’exemple le plus patent. Et si certains me diront que “patent” c’est un mot compliqué, je leur répondrai que patent n’est que la contraction d’un exemple avec des patentes. Comme par exemple, le match d’hier contre le Anaheim, y’avait plein de patentes dedans qui nous prouvent que le choix du gardien des buts chez chose binouche, c’est clair comme de l’eau de roche.

Carey Price en 20 minutes : 3 buts.

Jaroslav Halak en 45 minutes : 0 but.

Fait que?

Fait que comme dirait Jacques Demers, la valeur d’Halak prend sans cesse de plus en plus de valeur. C’est juste de valeur qu’elle soit pas plus valeureuse que la valeur de Carey.

16 commentaires

Laisser un commentaire

  • Franchement les gars, vous êtes dans le champ, mais quand même, bon point, j’suis tellement d’accord avec toi Joel.

  • La valeur de Halak prend de la valeur de valeur directement proportionnelle a la perte de valeur de la valeur de Carey. J’aime pas ce que je vois Pierre.

  • Votre article est un plein de préjugés anti-Price. Vous plantez le Sauveur, mais si à la place c’était Scott Gomez qui avait eu 3 buts en 20 minutes ben là vous seriez ben ben content.
    C’est ce que je pense pis je pense qu’on peut pas se tromper avec ça.

  • Ce qui est le plus patent lorsqu’on se trouve dans une marée d’ironie et de discours qui ne fait sans cesse que renvoyer à son contraire (voyez comme j’ai préféré une définition imprécise dite vulgarisée “à la place que” écrire antithèse, oxymore, enfin, tous ces mots jargonneux (toute est dans toute) auxquels je n’y comprends arien sinon un poil sur le cheveux d’l’aile d’la mouche dans ma soupe)et là, comme à ce moment-ci vous ne devez plus suivre ce que je dis, je réitère (toute est encore dans toute) le problème avec l’ironie et le discours contradictoire (pour faire court) c’est qu’il se confond aisément avec le non-sens et/ou l’incompréhension. C’est-à-dire que lorsque je lis les talkbacks je cherche à ce qu’on m’explique. Entendu, jugements de valeurs, victime sacrificièle, Halak sur le bucher et Bégin dans bande, mais pour ce qui est de Joel et du derrière de Carey, n’aurais-je pas d’humour? Steve ? (toute sera toujours dans toute. Même si j’ai entendu dire que des étudiants, après avoir lu l’article “La mort de l’auteur” de Barthes, clamaient qu’il voulait tuer les auteurs, mais que nous l’en empêcherons!)

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories