Le Sportnographe

La personnalité de l’année 2008 : Matt D’Agostini

Comme chaque année 2005 et 2008, le Sportnographe se penche sur les gens qui ont marqué les 12 derniers mois afin d’élire sa personnalité de l’année. La cuvée 2008 est riche en matière de personnes et le choix est extrêmement difficile à faire. On n’a qu’à penser à Sean Avery et ses histoires de petites amies, à Sergei Samsonov et son retour grandiose des gradins, ou encore, à Benoît Brunet qui a remplacé fort efficacement Yvon Pedneault dans l’imaginaire collectif de notre section citations.

Mais puisqu’il faut choisir, voici nos personnalités de l’année 2008 :

3. Jonathan Roy : Da King Joe s’est nettement démarqué de la compétition en 2008. Après que son biscuit se soit ramassé sur tous les écrans alors qu’il enfonçait le visage d’un gardien de but sans défense (intitulé “Bobby”, de surcroît), J. Roy devint vedette instantanée. Il aura été une source d’inspiration pour de nombreuses personnes comme le préfet de discipline et le LHJMQ, et plus particulièrement, comme son petit frère, assez habile dans la région de la dentition.

2. Vous : Nous sommes peut-être un peu en retard sur le Time Magazine, mais on espère que vous ne vous en souvenez plus. En 2008, vous nous avez alimentés en citations, vidéos, photographies, textes, comme jamais dans la longue histoire du Sportnographe. Sans vous, on ne serait pas nous. Chaque jour, vous contribuez à élever le niveau du débat (mettons). La seule raison pour laquelle vous n’êtes pas notre première personnalité de l’année (à ne pas confondre avec “première priorité”), c’est que personne ne vous connaît. Dommage pour vous.

1. Matt D’Agostini : Quand on pense à 2008, c’est le nom qui vient en tête automatiquement, sans hésitation, direct, bang. D’Agostini, avec ses huit points en douze matchs, le “rocket italo-ontarien” s’impose comme le candidat de choix au titre de recrue de la saison. À force de courage et rondelles dans l’net, il a su faire vibrer le petit peuple et redonner espoir à tous ceux qui voyaient Chris Higgins comme un sauveur. Chapeau, D’Agostini, notre personnalité de l’année 2008.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.