Le Sportnographe

La moustache de George Parros, sous la table

0019

On tue la Une! Canadien a enfin trouvé le remplaçant à Georges Laraque que tous attendaient en la personne de George Parros. Parros est exactement pareil comme Laraque à la différence qu’il est éduqué. Bien sûr, Laraque a fréquenté Brébeuf (il est un brébovin comme dirait notre ami Fred Savard), mais Parros, lui, est allé à Princeton, comme Carlton dans Fresh Prince of Belair, ce qui n’est pas rien.

Il pourra donc soulager Brandon Prust et sa petite amie de la pression de se casser l’épaule à tous les matchs en donnant des coups de points un peu partout. C’est donc une excellente nouvelle pour les amateurs de boxe. Quant aux amateurs de hockey, ils devront attendre l’abolition des bagarres dans 17 ans pour se réjouir.

Mais au-delà de tous ces aspects superficiels, une seule chose fait de Parros un coup de génie de la part du génie Marc Bergevin: sa moustache. Parros est pas pire en matière d’intelligence, pas trop mal en matière de fesser dans des faces, pourri lorsqu’il est question de jouer au hockey, mais quand on parle de moustache, personne ne peut le battre.

On avait déjà Gionta qui était bon pour être petit, Markov qui était le champion d’avoir un genou scrap et David Drewiske un professionnel dans l’art de faire oublier qu’il existe, mais il manquait à Canadien une moustache de calibre international. La moustache de Parros, sous la table. La moustache de Parros, sur la table. Canadien premier dans l’Est.

P.S.: Si quelqu’un sait qui est le Philippe Lefebvre donné par Canadien en retour de Parros, prière de nous écrire.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.