Le Sportnographe

La marde au cul

Comme le disait si bien un collègue, le Toronto avait la marde au cul. Seulement 21 lancers contre le nonchalant Josélito Théodore, et ils se sauvent avec la victoire.

Encore une fois, Canadien s’est ramassé avec une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire. Il s’en est fallu de peu pour que le Sportnographe ne titre ce matin “Julien doit partir”, mais Petit Claude nous a expliqué après le match que son joueur avec les deux fesses sur le banc et que la pénalité n’aurait pas dû avoir eu lieu d’être (vous me suivez ?).

D’ailleurs, on ne peut que constater que les arbitres, à l’instar des commentateurs de la CBC qui semblent incapables de nommer les joueurs du tricolore par leurs noms et qui considèrent toujours les pénalités du Toronto comme de bonnes pénalités, ne sont pas vraiment de notre bord. Le deux minutes à Bégin par exemple. On a bien vu à la reprise que le pauvre n’était même pas passé près de faire quelque chose de répréhensible.

Heureusement qu’il y avait le mini Plekanecthxk pour scorer un beau but dans le haut du filet, et le tôton de Lindros que l’on a pu huer à satiété, même s’il en a scoré deux, qui, je dois l’admettre, sont venus s’ajouter au total de mon pool (à ma décharge, je ne l’ai pris qu’en 18e ronde).

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.