Le Sportnographe

La grippe et Canadien

Dans le monde du sport médical bonsoir, il est d’usage d’utiliser des expressions générales pour ne pas trop mélanger les amateurs de sport bonsoir.

On le sait tous, toutes, pis c’est ça, que quand on se blesse en bas dans le corps, c’est qu’on est blessé au bas du corps. Et vice versa.

Il n’est pas rare de voir du monde jouer un match de hockey avec une main cassée ou un genou flétri. Le monde du sport, c’est pas fait pour les mauviettes.

Mais rarement voit-on un joueur rater des matchs à cause que son nez coule ou à cause que son nez est bouché et ça l’oblige à respirer par la bouche.

Ici, au Sportnographe, on passe nos grands hivers grippés bin dur. Mais trois quatre suppositoires avec du syrop au cerise, une pelule pis c’est direct au boulot. On n’est pas payés cher mais faut faire la job. C’est de même, c’est comme ça.

Alors quand on lit que Kovalev a mal à la tête ou bin que Tanguay trouve qu’il se sent pas bien, ça nous fait penser à notre petit frère qui avait mal au ventre le matin avant sa première journée d’école.

Canadien serait ti trop moumoune pour affronter son match « la plus importante » de l’année ?

Personnellement, je pense que oui.

7 commentaires

Laisser un commentaire

  • Ton titre est pas trop trop ragoûtant, mon Réal, mais câlibouère, faut ben dire les vraies vérités vraies un moment donné.

    C’est ça c’est sûr, c’est sûr c’est ça : Sportnographe, LA Référence, parce qu’y disent les vraies affaires.

  • Ben oui, il a le nez boucher, il doit donc respirer par la bouche. Elle (la bouche) devient sec rapidement et il s’étouffe. Il m’éssemble que c’est évident ça. Arrêter de rire de …. ah oui Kovalev !

  • Dans mon temps, j’allais à l’école nu pieds dans six pieds neige avec des vents de 900 km/h. La morve qui coulait de mon nez servait à réchauffer l’intérieur de mes mitaines.

    Canadien a perdu son match le plusse important de l’année, l’effet Gainey est dissipé, Réjean Tremblay aura finalement été très optimiste avec sa prédiction de Canadien en 9e.

  • Erreur mon Rod !
    C’est Réjean Tremblay qui propage du virus dans le vestiaire de Canadien parce qu’il veut que sa prédiction se réalise. C’est un bien mauvais perdant. Je suis prêt à lui faire des sandwichs avec pas de croute pis les shipper dret sur son patio pour que la tentation d’utiliser sa passe de journaliste pour aller contaminer le jouteurs se dissipe.

  • Carbonneau au sujet de sa difficulté à s’exprimer : “ca prend quelqu’un qui parle et quelqu’un qui écoute”… ça c’est de la communication Ok. (ce point agit à titre de point final)

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.