Le Sportnographe
sportnographe
Accueil » Nathan Beaulieu » La défensive, une passion

La défensive, une passion

Photo : (AP Photo/Andy King)

La semaine que nous vivons actuellement est un des moments les plus excitants de l’année en matière de Canadien. Le partisan est excité et spécule sur quel joueur changera d’adresse et l’expert fait semblant qu’il va peut-être se passer quelque chose sachant fort bien que ce ne sera pas le cas.

On peut toutefois dégager un constat selon les premières mises sous contrat de Canadien et les choix de l’équipe au repêchage : Canadien aime la défense. Après avoir embauché Alexei Yemelin, Raphael Diaz, Andreï Markov et Hal Gill qui s’ajoutent aux Spacek et Subban, la Flanalette mettra vraisemblablement Weber et Gorges sous contrat. Attendez qu’on compte… 1,2,3,4,5,6,7 et 8. Huit défenseurs.

Et que dire du dernier repêchage. Quatre défenseurs sur six joueurs, dont le premier choix, Nathan Beaulieu (prononcez Nétheune Beauliou). C’est sans compter sur les Tinordi et autres Mathieu Carle qui attendent leur tour. Disons que Canadien est plutôt greyé de ce côté.

Avec Jacques Martin pour mener ce beau bateau, il faudra s’attendre à du hockey explosif en zone adverse. Ça va être capoté.

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • Canadien apprends à bien jouer sans la rondelle. Un attaquant avec pas de rondelle, c’est un défenseur non? Jacques Martin est avant son temps, bientôt, les attaquants il n’y en aura plus du tout. Tout le monde va bien jouer sans la rondelle et la bière va être 18$.

  • Y faut comprendre que Canadien veut bâtir son équipe autour de son jouteur de concession Jesus Carey Price dit le jewell. Donc autour c’est pas d’avants. Pensez-vous que Lasso apprécierait qu’un jouteur d’attaque porte ombrage à son statut ? Ben voyons dont!

  • Monsieur Piquette,

    Votre chronique était une vraie chronique sur le repêchage et sur la constitution de la brigade défensive de Canadien… que se passe-t-il avec vous? Vous avez regardé la mise sous contrat de jeunes jambon toute la journée vendredi dernier? L’été c’est trop long pour vous avec pas de Canadien? ou vous êtes accroc aux rumeurs de transactions et au blogue de Mathias Brunet? J’ai peut-être la solution pour vous… rebrassez-moi don’ les cartes (de Canadien) avec vot’ potin-a-tor et le transac-tron ainsi vous pourrez, j’en suis sûr, survivre jusqu’au tournoi de golf annuel du Montréal (gros club!) et d’ici là, pondre des chroniques déjantées sur la jambonerie sportive montréalaise!

    Au pire, faites comme votre ami Patrick Leduc ce matin et déchiré vot’ chemise dans une chronique en réclamant la tête de l’entraîneur, du recruteur et du préposé au «tapage de palette»!!!!

    Bon été M’sieur Piquette
    Canadien en 8!

  • J’imagine la pratique de power play de Canadien: 4 gars à la ligne bleue qui font des slap shot à tour de rôle sur les pads à Carey et Gomez qui fait des ronds en zone neutre.

    Comme qu’on dit: la meilleure attaque, c’est la défense.

  • Ca va etre la premiere fois dans l’histoire de la ligue qu’une equipe entiere va etre nominee pour le trophee Norris.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]
  • Valérie Leboeuf, pas éveillée
    Le ton a monté à l’Assemblée nationale aujourd’hui alors que François Legault a reproché à Gabriel Nadeau-Dubois d’être un wok pour qui les valeurs québécoises n’ont pas d’importance.
  • François Legault, qui donne sa définition de woke
    Pour moi, un woke c’est quelqu’un qui veut nous faire sentir coupable de défendre la nation québécoise, de défendre ses valeurs comme on l’a fait avec la Loi 21. De défendre nos compétences.
  • François Legault, qui n’est pas woke
    Il parle de Maurice Duplessis, qui avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Y’était pas un woke comme le chef de Québec solidaire.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.