Le Sportnographe

La bénédiction du 21-22 octobre

Il y a tout juste un an, ça commençait à sentir la coupe à Montréal après que Canadien eusse anéanti le Colorado dans une victoire de 7-1, ou quelque chose comme ça, contre José Théodore Hilton. Cette année, c’est Emmanuel Fernandez qui nous paye des ailes en concédant quantité de buts aux poids lourds de l’offensive de la Flanalette que sont Steve Bégin et Mikhail Grabovski.

On sent qu’une tradition se met tranquillement en place autour de la période qui débute le 21 octobre et finit le 23 décembre (et qui inclut d’autres dates entre les deux, comme le 7 novembre et le 15 décembre). On voit déjà ce qui se profile à l’horizon : Canadien engrange les victoires (comme dirait Huet), un quotidien d’envergure clame que ça ne sent pas que le jus de coude (à ne pas confondre avec l’huile à coude), et le 23 décembre se sacre dans le chemin et fait dérailler la patente.

Selon certaines rumeurs, 23 décembre aurait d’ailleurs été aperçu à aiguiser ses patins avec la machine Exact de Mario Tremblay.

Il y a peu à dire sur la victoire éclatante de Canadien sinon que ce n’était pas un match des plus excitants. On a quand même vu un Tom Kostopoulos à son meilleur, et un Patrice Brisebois en mettre une dedans pour faire oublier les 12 passes qu’il avait faites à l’adversaire. La bénédiction du 21-22 octobre y est sûrement pour quelque chose.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.