Le Sportnographe

Kovalev : la première erreur de Marc Bergevin

Capture d’écran 2013-01-20 à 10.44.38

Le flair est un atout essentiel pour un directeur général. C’est souvent le flair qui déterminera des succès d’une équipe. Par exemple, on pourrait dire d’un directeur général qui fait l’acquisition de joueurs comme Scott Gomez, Tomas Kaberle ou René Bourque, qu’il n’a pas de flair ben ben.

Avec le retour de la Ligne Nationale, Marc Bergevin avait l’occasion de faire une première bonne impression et de montrer qu’il avait du pif. Comment? En embauchant Alex Kovalev, un petit jeune de chez nous (ou presque) qui a déjà fait la pluie et le beau temps (un match sur deux) dans les belles années de Canadien.

Bergevin aurait dû sentir la passion retrouvée de Kovalev. Il aurait dû se rappeler le printemps érable alors que le Québec était sorti dans les rues pour manifester afin que Canadien garde Kovalev. Ce matin, en constatant que ce dernier trônait au 2e rang (ex aequo avec sept autres gars) des marqueurs de la LNH, Bergevin a dû regretter de ne pas l’avoir vu venir.

La soirée d’hier est un véritable test pour le flair de Bergevin parce que cette défaite sentait l’absence de Subban à plein nez. Si ce dernier n’est pas de retour samedi, on saura que le DG de Canadien n’a pas ce qu’il faut pour conduire son équipe jusqu’à presque faire les séries…

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • Il y’a 2 facons de voir les choses… L’ex-Picasso du Canal Rideau a voulu de reposer en Florine pour se reposer au frais des fans de la Florine ou bien qu’il y’a pénurie de logement type HLM au 10-30 que M. Bergevin dit Leonard Minoy ne pouvait lui garantir un toit…

  • Wo ! Ta peu ! C’est pas Alexei Kovalev qui est le meilleur, c’est Timou C’Est L’Année. De plus, ça fait depuis 1971 qu’un joueur de plus de 40 ans n’avait marqué 4 points dans un même match. Le dernier en liste à avoir accompli un tel exploit c’est Gordie Howe. Fait que, hein, tsé, respect. Timou c’est le meilleur.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des régimes carcéraux chinois et canadiens
    Toute notre brochette de chroniqueurs ultra-sanitaristes, comment ils vont se démerder avec le cas chinois? Ils vont dire: ah c’est pas pareil! La Chine c’est pire, on peut pas comparer. Mais y’a quand même des fois des parallèles, désolé, mais là on parle de gens qui se lèvent contre la politique du confinement. […] Donc […]
  • Maxime Bernier, à propos de la répression en Chine et au Canada
    On a vu Trudeau défendre les manifestants en Chine contre les mesures COVID, qui veulent regagner leur plus de liberté. Donc deux poids, deux mesures encore une fois, on fait la promotion de la démocratie et des droits individuels à l’extérieur du pays, mais ici au Canada, on fait le contraire, M. Trudeau bafoue ces […]
  • Maxime Bernier, qui voit dans le jeu de Justin Trudeau
    Moi je pense que ce que fait Trudeau, c’est effectivement désarmer à moyens termes les Canadiens et qu’il y aurait juste la police qui aurait le droit d’être armée en bout de ligne. Et si on va jusque là, ben c’est ce qui se passe dans les pays totalitaires.
  • Olivier Lemieux, qui y est presque
    Alors vous voyez la une en kiosque demain. Alors il parait aux côtés des maires de Granby, de Sherbrooke, aussi de Laval, alors entre autres, Catherine fout rien. Fournier pardon.
  • François Legault, qui a une définition flexible du consensus
    J’étais content de voir le débat évoluer sur le tunnel Québec-Lévis. Il me semble, je sens un certain consensus, au moins pour les deux voies sur quatre pour le transport en commun. Je sens un consensus, on avance, on avance.

Catégories