Le Sportnographe
899746
Accueil » Jean Perron » Kovalchuk ou le socialisme pour les nuls

Kovalchuk ou le socialisme pour les nuls

Photo CP

Dans un monde où tout va plus vite que la vitesse elle-même, il est important de prendre quelques moments pour respirer par les narines.

Prenez le contrat de Kovalchuk. Ou devrions-nous dire, le dossier du contrat de Kovalchuk. Y’a tellement eu de modifications, de suppositions, que c’est à se demander si les intervenants dans le dossier ont pris le temps de s’asseoir ensemble et de fumer un bon cigare.

Dans le temps de Serge Savard, ça se passait comme ça. Demandez à Jean Perron. Il va vous le dire. Un cigare, un verre de scotch, une poignée de main pis tout le monde était heureux. Aujourd’hui, ça twist, ça retwitte, ça Facebooke pis ça se plaint que c’pas possible d’arriver à une entente.

Toutefois, les choses pourraient débloquer pour vrai d’ici quelques heures, contrairement aux autres 8 fois que ça devait débloquer d’ici quelques heures, alors que la LNH vient de déposer une offre à l’Association des Joueurs. Une offre complexe mais que Michel Langevin résume ici très bien :

ckac-02092010-explicationcontratnhl

Très encourageant. Mais ça n’exclut pas le cigare. C’est bon un cigare.

9 commentaires

Laisser un commentaire

  • Pour augmenter le niveau intellectuel de l’émission du matin, c’est Bob Hartley qui va donner la réplique à Langevin et au Grégoire. Ça en dit long sur les deux premiers.

    Les phrases de plus de cinq mots sont à éviter.

  • Moi, je l’aime Michel Langevin. Surtout son rire qui en dit long sur sa personnalité.

    Entéka, si Kovalchuk ça ne marche pas, ben ça ne marchera pas plus pour Luongo. D’où la possibilité de pousser le petit Jésus Rodéo a signer plusse vite pass que Roberto y pourrait accepter une offre de Canadien, lui, avec des contrats de Sainte-Flanellette respectables et respectés de toute la Ligne.

  • C’est si simple de faire compliqué quand on prend la peine de garder ça simple… c’est pas compliqué me semble…

    Mais j’ai le gout de l’aimer moé Langevin même si je ne suis pas un connaisseur officiel de CKAC.

    Aussi, s’tu moé ou si bedon la madame à gauche dont j’oublie le nom mais qui ressemble un ti-peu à Margaret Thatcher pas saoule, semble porter une cuvée assez excrément exceptionnelle d’un veston bleu pourde de la soirée du hockey des belles années à Linel et Gilles (par en n’en arrière) Tremblay quand ils parlaient à René Lecavalier et Richard Garneau?

  • Pas de rapport avec l’article mais bon :

    Hey Munger, comment t’as aimé ça lancer des avions en styro-mousse dans un stade de soccer ? 😛 Est-ce que l’équipe vous avait reconnu? Y’aurait du plugger qu’ils recevaient des stars à l’émissions!! 🙂

    Pour ceux qui comprennent pas, c’est qu’on a vu Munger et PMA à l’émission Le banc d’essais du peuple cette semaine!

    • Ah ben ! Moi je vois régulièrement Yvan Piquette prendre l’autobus 45 direction nord sur Papineau. Ma foi, dans la vie de tous les jours, c’est un monsieur plutôt sage et réservé. C’est pas comme Munger et ses jambes de séries pilatoires sur son Bixi plateaunique. Fectivement.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.