Le Sportnographe

Kim St-Pierre s’immisce dans le débat sur les gardiens de but

S’il n’était pas question de Marian Gaborik, de la blessure d’Andrei Kostistyn dans le très haut du corps, ou de la robustesse mentale de Ryan O’Byrne, nous pourrions croire que la saison de Canadien est déjà terminée. Un grand quotidien de la région montréalaise a même fait la une de sa section sport avec une nouvelle sur le ski. Le ski ! Comme le dirait deux Joe six packs entendus dans l’autobus, il est inacceptable que Canadien ne “jouze” pas pendant tout ce temps, et on pourrait ajouter que ce n’est pas très bon pour l’économie qui, justement, est en léthargie par les temps qui courent.

Ça nous surprend donc que personne dans la presse écrite n’y soit allé d’un titre usant des termes “controverse” et “gardiens de but”. Il a bel et bien été évoqué que Canadien possédait de bons gardiens de premier plan jeunes et pas chers, mais sans jamais aller jusqu’à proposer de les immatriculer 1A et 1B. On s’inquiète pour la santé des journalistes experts, surtout qu’habituellement, à chaque début, milieu et fin de saison, le sujet revient comme la rondelle dans un hard around.

Mais tout ça devrait changer puisqu’un nouveau gardien a fait son entrée, et il ne s’agit pas de Marc “Hamilton” Denis. En effet, si Joël Bouchard a déclaré au court de son émission “L’Académie du hockey Rônalle McDonald” qu’il avait tellement Kim St-Pierre en haute estime qu’il lui avait fait l’honneur de l’inviter à son match de hockey-balle dans un gymnase d’école primaire de HoMa, Canadien a lui décidé de l’inviter à l’une de ses pratiques afin de remplacer Carey Price, victime d’un virus. De là à dire que le poste de gardien numéro un est en jeu, il n’y a qu’un pas à faire, et nous sommes prêts à le faire pour la grande cause du journalisme sportif.

Alors que la Flanalette en sera demain à sa quatrième journée d’inactivité, on ne doute pas que la venue de St-Pierre soit une manne pour le journaliste multi-tribune (même nous, qui avons une toute petite tribune, y voyons une occasion en or de dire des niaiseries), et que l’on aura enfin de la belle information à se mettre sous la dent demain matin.

14 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Benoît Dutrizac, peut-être amer
    Moi, moi, moi et mon nombril. Drainville se comporte toujours comme s’il descendait du ciel. Pis là lui il prend ma place le midi esti, pis y dit, je va faire mieux. Man, je t’ai donné 33 parts de marché, ferme ta yeule pis dis merci! Quessé ça? Pis là il arrive ministre, pis il […]
  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.

Catégories