Le Sportnographe

Jour J – 6

Photo : CP

Si Canadien était aussi anxieux que nous à l’aube de cette nouvelle saison, il ne niaiserait pas avec le puck et commencerait sa saison drès là sans passer par cette inutile célébration dans la vieille capitale. Mais, visiblement pas pressés de se faire aller le bâton, les joueurs ont décidé de se la couler douce jusqu’à jeudi alors qu’ils affronteront le méchant Leaf.

6 jours de longues préparations, à se questionner sur l’aspect fondamental de laisser Ryan O’byrne se développer aux côtés de Hamrlik ou de tout simplement le laisser pourrir dans sons sous-sol de banlieue. 6 jours à se demander si les arbitres vont être capables de trouver notre nouveau capitaine lorsqu’ils le chercheront sur la glace après que Carey eut garroché la rondelle sur un adverse, rempli d’amertume et de frustrations. 6 jours à se dire : j’ai hâte qu’il n’en reste que 5.

6 jours avant le jour J.

Une analogie que certains trouveront un peu exagérée, compte-tenu qu’un début de saison n’est en rien comparable au débarquement de Normandie. Vrai que Canadien ne débarquera pas avec la rage de nos soldats sur les plages françaises. Il convient toutefois de rappeler que si Réjean, notre ami en passant, compare Canadien aux nazis, Sportnographe a bin le droit de comparer sa Flanelle aux Alliés. Ça fait plus chic et en plus, ça dédramatise un début de saison que l’on imagine catastrophique alors que Gionta et Gomez seront coupés au genou par le patin de Carey Price qui sera par la suite accusé d’homicide involontaire ce qui nous laissera entre les mains d’Alex Auld pour le reste de la saison.

12 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.