Le Sportnographe

José Théodore pourrait être une solution

À votre plus grande surprise, après une performance plus qu’ordinaire où Canadien n’a pas remporté la victoire, Cristobal Huet fut malgré tout proclamé le meilleur joueur de Canadien pour la triste période du mois de novembre. Après avoir cédé à quatre reprises lors du dernier match où il a été incapable de garder le fort tricolore, il se voit maintenant honoré et félicité pour son bon travail. Oui, Cristobal a bien joué pendant le mois de novembre. Or, quatre buts, c’est inacceptable et c’est pourquoi, ici, le Sportnographe se questionne : Huet est-il vraiment le gardien numéro un de Canadien ? Car, pour être numéro un, il faut aider son équipe à remporter les joutes. Quatre buts, Canadien pourra rarement en marquer autant et, pour gagner, une équipe se doit de compter plus de filets que son adversaire, c’est logique et prouvé. Oui, dernièrement, Cristobal a grandement aidé son équipe à accumuler les deux points, mais, le gros problème, c’est qu’il peut les aider seulement lorsqu’il n’accorde pas plus de deux buts. Je vous entends au loin me répliquer que, bientôt, Christopher Higgins va revenir au jeu et que Canadien est bon dans le fond. Mais vous avez tort et vous ne voyez pas tout ce qui se cache sous le paillasson. Les experts le disent depuis quelques jours, Canadien n’est pas si bon que ça. Vous êtes trop partisan, trop subjectif, trop émotif. Par chance, vous avez des spécialistes pour vous ramener à l’ordre. Plusieurs prétendent qu’il manque à Canadien un bon deuxième joueur de centre avec pas de casquette de travers. Certains parlent du très expérimenté Joe Nieuwendyk, alors que d’autres regrettent l’échange qui vous a permis d’observer le prestigieux joueur de défense Janne Niinimaa. Cependant, ici au Sportnographe, on analyse les vraies affaires et on vous conseille vraiment.

Le vrai problème, c’est que, pour le reste de la saison régulière, Canadien n’aura plus la chance d’affronter José Théodore, et, par le fait même, il sera donc plus difficile de compter. Malheureusement, il est trop tard pour changer de division afin d’affronter plus souvent votre beau José. Sauf que la référence en sport a peut-être une solution, il suffit qu’une équipe de l’Est aille chercher le chevelu José. Canadien n’a pas besoin d’un deuxième centre ni d’un joueur de prestige, encore une fois, il a besoin de José Théodore et il se doit de l’affronter plus souvent d’ici la fin de la saison. Vous allez vous exclamer que, dans le fond, on s’ennuie du petit José aux aventures de tous genres et vous avez sans doute raison, encore une fois. Parce qu’avec José, c’était le bon vieux temps. Hockey ou non, été comme hiver, il y avait toujours un petit quelque chose à dire ou à écrire sur le beau José. Trêve de nostalgie et revenons à Canadien.

La solution se trouve au Colorado. José Théodore pourrait apporter la confiance nécessaire à Canadien afin qu’il remporte la coupe Stanley. Vous le savez, pour s’épanouïr, un joueur a besoin de confiance, d’encouragements et d’un bon plan de match. Jacques Demers a déjà dit : « les joueurs sont des humains beaucoup plus que l’on pense ». Ils sont sensibles. Lorsqu’ils ne marquent pas, lorsque les petites choses n’y sont pas et que rien ne va, un joueur se sent seul. Tout le monde a besoin d’une bonne fiche afin d’être valorisé. C’est la même chose pour Canadien. En ne marquant pas, il perd tranquillement sa confiance. Il lui faut José pour lui remonter le moral. Après avoir analysé le reste de la saison du Canadien, le Sportnographe est arrivé à une conclusion.

Pour réaliser le projet, Canadien doit transiger avec Boston qui, lui, négociera avec Colorado. Pourquoi ne pas passer directement par Colorado ? Parce que vous voulez ramener Théodore dans la division Nord Est. Pour ce faire, Canadien échange le gardien numéro deux qui veut être un numéro un à Boston qui lui échangerait avec Colorado afin d’obtenir Théodore. Boston garde Théodore et, en retour de David, il nous donne Patrice Bergeron. C’est logique.

Ensuite, à chaque joute contre le Boston, Canadien reprendra un peu de sa confiance en marquant plusieurs buts. De plus, selon une statistique, c’est-à-dire un joueur de l’équipe des Statistiques, Patrice Bergeron serait un bon atout pour Canadien. Pensez-y.

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Salut Steve,
    Cristo a reçu 48 tirs à son dernier match : où étaient les défenseurs ? Chez Paré ? Canadien gagnait quand il avait des “défenses” qui “défendaient” ! Je parle évidemment des Plante, Dryden et cie, au risque de traduire mon âge… Roy et Théo sont partis parce qu’ils avaient l’impression de jouer tout seuls. Si un gardien reçoit plus que 25 tirs, c’est que les défenses défendent pas ! Le dernier bon défenseur chez Canadien s’appelait… Larry Robinson ! Et c’est depuis ce temps qu’à Montréal, le club se résume au gardien. Y’a tu un coach chez Canadien qui va comprendre ça ?
    Smallbee.
    P.S. Est-ce que je gagne un cadeau pour t’avoir écrit ? Et si oui, est-ce je peux l’avoir ce soir ?

  • le seul point positif serait de nous retrouver en final de la coupe stanley (avec quelques miracles de huet encore, une éclosion définitive de gui gui gui, des gros canons de sheldon en PP, de virevoltage du 27 et 15 qui mèneront à quelques buts de temps en temps, à quelques dents perdu ici et là par l’intensité de bégin… bref vous savez ce que je veux dire…) contre l’avalanche du colorado (j’sais pas comment mais disons que ça arrive)… on pourrait déjà partir le défilé dès le début de la série pis le personnel de l’approvisionnement de la cage aux sports devront s’assurer que la livraison des ailes de poulet seront fait à temps à chaque rencontre…

     🙂

    on va se replacer… toute les équipes en arrache de temps en temps durant la saison là… ron ron ron capote pour rien… il a capoté 3 soirs de suite au courant de la dernière semaine… moi j’dis qu’il ne devrait plus manger de st-hub…

  • C’est bien beau tout ça. Excellente analyse Steve !
    Par contre, il y aurait une autre solution que personne ne semble envisagée. Il est évident que notre “potteux” naturel, Michel Ryder est en panne. Ça nous prendrait quelqu’un pour nous alimenter de cette rareté chez Canadien que tu décris très bien : des buts. Pourquoi ne pas mettre sur pied une équipe digne de scénario d’espionnage et aller kidnapper Pierre “grosse shot” Dagenais en Finlande. Il pourrait encore nous sauver les fesses en fusillade et on nous l’a tellement décrit comme un marqueur naturel que je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories