Le Sportnographe
9420160 600px

Jacques Martin, l’homme de la situation

Photo : THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Hier soir contre les puissantes Caroline, Jacques Martin nous a encore une fois démontré à quel point il était un athlète hors pair. Rarement aura-t-on vu un homme maîtriser à ce point l’art de changer les trios.

Toutes ses décisions auront souri à Canadien. Que ce soit la remise en liberté de Yannick Weber ou la directive donnée à Gomez de dépasser la zone de non retour qui le forçait précédemment à ne rien faire.

Avec cette série de une victoire consécutive, Canadien est de retour dans le peloton de tête des équipes qui ne sont pas au huitième rang de la division.

À n’en pas douter, ceux qui réclamaient le départ du pilote de l’équipe devront retourner faire leurs devoirs. Par la bouche de ses canons, ce dernier a répondu qu’il lui restait encore de bonnes années de hockey dans les oreilles. Chapeau Jacques Martin.

7 commentaires

Laisser un commentaire

  • J’aime la constance de vos propos M. Piquette.

    Avec le réveil d’Alexandre Picard et de Canadien (les deux vont de pair), on ne peut qu’en venir à la conclusion suivante: “ça sent la coupe!”

  • Tellement d’accord avec toi Piqutte surtout que Canadien et mes Sens n’ont jamais perdu un match le 25 décembre avec Jacques Martin… Jacques Martin était le coache de l’avenir chez mes Sens…

    Joyeux Joel…

  • Franchement ! Je n’ai jamais lu de telles inepties sur les pages des internets. Mr Martin est un brave homme…. salir sa réputation de la sorte est calomnieux ( metton )…. moé pi Vlaanderen on retourne sur RDS.CA pi sa presse !!! ( je reviens dans 2 min )

  • Tellement d’accord avec toi Piqutte surtout que Canadien et mes Sens n’ont jamais perdu un match le 25 décembre avec Jacques Martin… Jacques Martin était le coache de l’avenir chez mes Sens…

    Joyeux Joel…

  • À n’en pas douter, les oreilles de Jacques Martin n’ont aucune écoute de tes commentaires. Et c’est tant mieux ainsi. On dit que le ridicule ne tue pas. Le ridicule des commentaires non plus: heureusement!!!

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories