Le Sportnographe

4 commentaires

Laisser un commentaire

  • Moi, mon jambon de la journée, c’est le salami hongrois doux…

    Parlant de hongrois justement, et le brigadier me contradira, y’a pas mention d’un joueur hongrois dans la grosse ligne de garage national. Faut croire que le hockey, comme les nuages nucléaires et les détenus afghans, ça s’arrête à certaines frontières européennes (de même pas de mention de joueur luxembourgeois, mais ça ne prouve rien, tintin).

    Par contre, le jeune Kiss Akos (22 ans) a joué 7 matchs pour les Ice Dogs de Faibanks, Alaska (NAHL) pour des statistiques de 0 point et 2 minutes de punalité. Il s’en est retourné vite fait depuis jouer pour le Dunaújvárosi Acélbikák (gros club) dans sa patrie natale pour des statistiques de goons en série (96 MIN en 23 matchs).

    C’était la minute d’actualité du hockey hongrois, une présentation de Hungarian Tired ; Hungarian Tired, nous aussi on prend pour… zzzZZZzzzZZZzzz

  • Une Coupe Stanley méritée humhumm…merci! au bâton illégal de Marty McEcervelé des Kings et Saint-Patrick et Jacquôt Demers s’est pogné une job à vie dans les communications en radio-tv.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.