Le Sportnographe

Jacques Demers chez Canadien : à un poil de l’équipe de rêve

Jacques DemersÇa l’air qu’on est passés à ça d’avoir une équipe de rêve à la tête de Canadien avec Jacques Demers comme entraîneur et Benoît Brunet et Éric Desjardins comme adjoints. Vous imaginez-vous-tu nous dans tout ça ?

Mais fallait que le grand Serge Savard choke à la dernière minute. Pas capable d’aller jusqu’au bout de nos rêves.

Sauf que comme le disent si bien les médaillés, il y a deux côtés à la médaille. Un Benoît Brunet derrière le banc implique pas de Benoît Brunet derrière la caméra, ce qui serait une lourde perte pour l’industrie du chialage contre les arbitres.

Remarquez qu’avec la pénurie de commentateurs sportifs que le monde médiatique connait à l’heure actuelle, c’eut été une belle occasion de laisser la place à une fraîche recrue à la tournure de phrase tournante, pour seconder Pierre Houde.

Il nous reste encore l’espoir de voir Georges Gillett garder l’équipe, nommer son fils comme entraîneur et mettre Saku Koivu comme directeur général, ou encore, de voir Pier-Karl Péladeau acheter l’équipe, congédier Jacques Martin et le remplacer par Wilfred Lebouthillier. Ça ne serait pas trop mal pour nos cotes d’écoute.

8 commentaires

Laisser un commentaire

  • Ok, là j’viens de comprendre l’histoire de la convergence de M. Péladeau :
    Ti-Wilf comme entraineur,
    Marie-Helene Thibert qui chante l’hymne national,
    Julie Snyder annonceuse maison,
    pis Youppi qui s’promene avec le câble haute vitesse branché dans l’c….

  • Le danger avec Péladeau c’est qu’il mette les jouteurs de Canadien en lock out. Après Rue Frontenac nous aurions rue de La Gauchetière. Vous imaginez un match de hockey bottine en pleine heure de pointe.

  • @bigg : un match entre rue Frontenac et rue de La Gauchetière : Péladeau trouverais le moyen de faire de l’argent avec… ouais

  • pendant quelques secondes… j’ai imaginé Benoît Brunet danser le *fais le Benoît Brunet* derrière le banc de Canadien pour (tenter de) motiver les joueurs… pis c’est ça…

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Luc Ferrandez, transitoire
    – On va recevoir Frédéric Lenoir qui est philosophe et sociologue qui va venir nous parler du désir en studio. Et en parlant de Lenoir, je suis avec Meeker Guerrier! – Luc. T’es vraiment allé là?– Bon il faut mettre en contexte les gens quand même. On s’entend particulièrement bien, on s’aime, et il y […]
  • Jean-François Roberge, résilié
    Je suis pas défaitiste. Je suis en action. Donc pour moi c’est la posture à avoir. Je suis pas résilié à la défaite du français, au contraire je suis mobilisé à changer les choses.
  • Bernard Drainville, à propos de Jonatan Julien
    – Est-ce que le conseil du Trésor va vous donner beaucoup plus d’argent pour accélérer les rénovations et les constructions d’écoles? – C’est une excellente question. Je suis en discussion, comme les autres ministres. – Votre patron, dit-on, ne regarde pas à la dépense, c’est notre priorité. – J’vais m’appuyer là-dessus pour aller plaider auprès […]
  • Jean-François Lisée, à propos des migrants du chemin Roxham
    Nous on va le faire. C’est-à-dire que le Québec a tout à fait la capacité puisqu’il accueille ces gens-là, de dire ok, dans les 24 heures, on fait un tri. On garde tous les francophones, on garde ceux qui ont de la famille immédiate au Québec et les autres, on les met dans un bel […]
  • Jonatan Julien, à propos de l’idée de construire un TGV entre Québec et Toronto
    C’est très intéressant. Naturellement, il y a des enjeux techniques par rapport à la faisabilité et il y a aussi des enjeux de coûts. Mais c’est certain que si par magie, on pouvait le faire, je trouverais ça très intéressant.

Catégories