Le Sportnographe

J’accuse le 23 décembre…

C’est en direct du 23 décembre 1894 que vous parvient aujourd’hui cette chronique spéciale du Sportnographe Sport 24 heures de sports par télégraphe, à la quête du virus qui affecte Canadien chaque année à cette date fatidique et qui amorce le début d’un commencement de pas bon feeling pour le moral du Bleu-Blanc.

Je suis à l’heure même où j’écris de temps en temps quand j’ai le temps, alors que je me réveille un peu tout croche, ayant fêté plus que de raison comme y disent ici dans la vieille Europe, le départ d’un de nos bons amis, Freddy D. comme on l’appelle, chez le poste de police.

Pourquoi aller si loin alors que Canadien il est pas du genre à jouer en France et encore moins un 23 décembre 1894 ? En fait c’est seulement parce qu’on s’est trompé de calcul alors que l’algorithme développé par Leblond N. pour notre machine à vapeur s’est finalement révélé juste pas précis dû à de mauvais conseils de Jacques Demers. Donc voilà, mon voyage d’une semaine prévu en 1994, alors que Canadien était vraiment pas le même type de club qu’aujourd’hui, est tombé à l’eau. Mais comme on dit dans le monde du tourisme à voyager dans le temps, y’a toujours une occasion pour se reprendre.

Donc voilà, n’ayant pas oublié de traîner mon internet avec moi, j’ai fait quelque recherche sur Google et je n’ai rien trouvé de bon sinon que mon fameux chum Freddy D. est dans un sacré pétrin. Parait-il que c’est toute une affaire ce Dreyfus là. Comme quoi, en une semaine, on n’a pas le temps de vraiment se connaître. Enfin, il m’a quand même laissé un peu d’argent français, ce qui m’a permis d’aller prendre un bon verre de bière à votre santé chers fans de Canadiens. Et laissez moi vous dire que Paris, ça sent pas mal moins bon que dans le vestiaire du CH.

Je vous reviens sous peu. dès que je suis capable de trouver un ticket retour pas trop cher.

D’ici là, je poursuis mes recherches.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories