Le Sportnographe

Islanders en cinq !

Ici au Sportnographe, nous avons toujours pensé que le Islanders était une des équipes les moins excitantes à jouer contre, ce qui n’est pas sans nous déplaire. D’ailleurs, un sondage effectué auprès de 371 répondants les avait couronnés comme une des pires équipes, et nous avons toujours apprécié leurs procédés innovants, notamment en matière de bandes à affichage variable et de contrats à long terme. Ça adonne bien, ce sont lesdits Islandais qui ont pris la place de nos valeureux cardiaques en série de fin de fausse saison.

Nos recherchistes ne nous ayant pas encore préparés à couvrir les activités de l’Impact de Montréal (on ne comprend pas encore très bien comment fonctionnent les hors-jeu), le Sportnographe prend position en faveur du Islanders dans la course à Stanley.

N’empêche que malgré qu’il soit jubilatoire que le Toronto se soit fait descendre sans rien n’y pouvoir, on se demande quel est l’intérêt de passer à Tout le monde en parle s’il ne reste plus rien à dire avant même le début des séries ? Faudra penser à inventer un scandale pour la prochaine saison.

Heureusement que le Sportnographe a attendu avant de lancer son projet de radio uniquement axée sur le sport 24 heures sur 24, en s’arrêtant seulement pour passer des publicités poches. S’investir dans une telle entreprise à ce moment eut été suicidaire. Non, vaut mieux se concentrer sur des comptes-rendus qui ne rendent rien, des analyses bidons, des prédictions qui ne s’appuient que sur du vide et des échanges virtuels pour meubler un peu ce site dans les prochaines semaines, en attendant qu’un joueur de Canadien ait un accident au volant d’une prostituée dans un kart de golf, ou quelque chose de semblable. À suivre donc…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.