Le Sportnographe

Il ne reste plus que le yoga

Il ne se passe pas une année sans qu’on se demande si Canadien fera enfin le gros échange qui l’amènera au sommet de la Sainte-Catherine, ou encore s’il misera résolument sur la jeunesse en liquidant la ferraille et en donnant un petit peu de glace à ses joueurs dans la fleur de l’âge, pas encore corrompus par les affres de la grosse piastre.

Et il ne se passe pas une année sans que le fan ne se retrouve qu’avec une combinaison de futurs joueurs moyens et d’anciens joueurs bons. Bien sûr, cette situation offre l’avantage de développer un éventail assez large de manières de critiquer Canadien, ce qui fait le bonheur des commentateurs amateurs et du Baron.

Sauf qu’hier le Gainey a quelque peu surpris le fan en annonçant la venue de Sergeï Samsonov et Mike Johnson qui s’entendront sans doute très bien avec ce qu’il reste de joueurs pas trop pires de l’équipe. Surtout, le directeur général s’est débarrassé de celui qu’on se plaisait ici à appeler “Zoune”, Richard Zednik, le seigneur de Bystrica, qui tendait vers l’extrême droite (ou était-ce la gauche ?) de façon un peu trop fanatique. En plus, on apprenait avant-hier que Robert Gainey s’était entendu avec le biélorusse Mikhail Grabovsky que Trevor Timmins a comparé à Pavel Datsyuk. Avec Kyle Chipchura qui ressemble à Doug Gilmour et Guillaume Latendresse à Guy Lafleur, on est pas loin d’une équipe d’étoiles.

Évidemment, il ne s’agit là que de mauvaises nouvelles pour le Sportnographe qui faisait ses choux gras des prestations de Zednik, Bulis et Sundstrom, tous partis relever de nouveaux défis. Après la déconfiture de Pierre Dagenais au cours de la dernière saison et le départ de José Théodore, on pouvait au moins compter sur ces trois là. Maintenant, ne reste que Ribeiro qui demeure toujours un peu risible. Manquerait plus que Canadien commence à être bon tous le temps…

En attendant, les jeunes espoirs de Canadien seront soumis à des exercices de yoga qu’on aimerait bien voir appliqués aux vétérans de la flanalette. On imagine très bien Ribeiro dans la position du Chat, et Alex Kovalev dans celle du Pigeon. Il nous reste au moins ça.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories