Le Sportnographe

Il faut ramener Mikhaïl Grabovski

À la lumière de la descente de Canadien le nez directement dans l’enfer du mal, il ne fait aucun doute que des moyens doivent être mis en oeuvre pour relancer cette équipe qui était bonne juste avant de devenir pas bonne.

Considérant la performance magistrale de Tom Kostopoulos depuis les débuts du détail, on peut conclure de façon scientifique que l’utilisation de joueurs que l’on croyait mauvais augmente les chances de Canadien de l’emporter.

À qui pensons-nous lorsqu’il s’agit de nommer un joueur mauvais, petit, fragile, boudeur, et qui coupe des ananas ? À Mikhaïl Grabovski, évidemment. Il serait donc de mise de trouver un trou dans l’alignement de la Flanalette où insérer le petit dadais, mettons sur le 4e trio avec Kovalev et A. Kostitsyn.

Avec tout ça, le moral de la machine à café du Sportnographe est à son plus bas (surtout qu’il ne reste que la saveur “vanille française”), et on se demande bien comment Canadien pourra se sortir de son marasme. C’était quoi aussi l’idée de présenter un match le dimanche soir, en pleine fin de tournoi de golf ?

8 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.