Le Sportnographe

Il faut extrader Éric Desjardins

Nous avions déjà constaté lors de l’hommage à Éric Desjardins dans l’amphithéâtre de l’excitante Philadelphie que l’ex-défenseur de Canadien avait quelque peu perdu la maîtrise de la langue de Jacques Demers. Son cas n’a bien sûr rien à voir à celui de Raymond Bourque dont le français est devenu la langue tierce, juste après le langage corporel, mais il reste que le Desjardins s’est un peu plus pilé sur la langue cette semaine.

Dans des propos recueillis par quelqu’un qui sait écrire, le grand Éric explique qu’il ne voit pas de problème à ce qu’un joueur profère des propos racistes s’il n’est pas raciste (en résumé). D’ailleurs, il le faisait lui-même régulièrement pour déranger l’adversaire, et ça ne devrait pas vous déranger (suivez-vous ?).

Desjardins déclare que Shane Doan “a manqué de respect envers la figure d’autorité sur la glace” et que là-dessus, il ne peut le défendre. Toutefois, manquer de respect envers la nation (parce qu’il paraît que le Québec en est une) qui lui a mis des patins dans les pieds, ce n’est pas très grave. Dire “Fuck” par contre, c’est inacceptable. Une chance qu’il reste le Sportnographe pour toujours dire les vraies affaires : fuck fuck fuck.

Pour ces raisons, et parce qu’il ne nous sert plus à grand-chose, nous réclamons l’extradition d’Éric Desjardins, et ce, tout de suite, maintenant. Pourquoi ne pas en faire autant pour Daniel Brière qui appuie aussi Shame ? Parce qu’on ne voudrait pas le froisser, d’un coup Jim Carey et lui nous menaient l’an prochain à la coupe. Une pute, le Sportnographe ? Oui, un peu.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Le Thunder Doane

    Shame Doan affectueusement nommé Doum Doum par ses coéquipiers francophone et traduit Dum Dum par ses coéquipiers anglophones, a durement mit tétrarobert à l’épreuve la semaine dernière.

    En effet suite à ses propos haineux à l’endroit de Michel Cormier, tout le Québec c’est mobilisé afin d’imbibé le jackstrap de Shame d’Absorbine Jr. La révolte du peuple mené par le grand Reggie Tremblay c’est propager jusqu’au Sportnographe, qui a reçu pas moins de 35 messages plus ou moins patriotique. De mémoire d’ours, c’était la première fois que Sieur de La Piquette soulevait une telle passion au sein de son lectorat.

    Shame tente bien de se racheter en inscrivant des buts à profusion au Championnat du monde, mais le problème c’est que le monde s’en crisse pas mal de ses buts et préfère frapper a grand coup de phoque sur l’ennemi publique numéro un. En passant notre bon ami Andrei Markov lui aussi marque à profusion, il c’est même permis un match de 1 but et 2 passes contre l’équipe de son ami Marc Mieux Mieux Streit.

    Si la tendance ce maintien le mouvement antidoane devrait s’atténuer dans les prochaines heures, alors que Reggie préfère boire du champagne avec Joan Villeneuve que de continuer la chasse au Doan. Cette tendance ce confirme avec l’augmentation de la ouate de phoque en russie.

    La morale de cette saga, Shame Doan est un beigne et Reggie préfère le champagne à la root beer.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories