Le Sportnographe

Il faut embaucher Plekanec pour 15 ans

Photo : AP Photo/David Banks
Photo : AP Photo/David Banks

Hier soir, contre les puissants Coyotes de Phoenix, devant des milliers (au moins deux) de spectateurs, Tomas Plekanec, que nous aimons au Sportnographe surnommer “Tomas Plekanec”, a obtenu trois points dans un “très bon match défensif” (un match plate, en d’autres mots). Une autre grosse soirée pour le petit bonhomme.

Depuis le début de cette saison, Plekanec a démontré que l’époque où il jouait comme une fillette est bel et bien révolue. Plekanec surprend par sa constance, par son adaptation à n’importe quel ailier d’impuissance, et par son col roulé. Certains diront que le petit gars de Kladno paraît bien parce que tout le reste de l’équipe paraît mal, mais ça n’a tellement pas rapport que ça ne vaut même pas la peine d’en parler (oups).

Clairement, Plekanetss est l’âme de cette équipe. L’avez-vous-tu déjà vu chiâler ou se plaindre à part une ou deux fois ? L’avez-vous déjà entendu dire : “eille, ils me donnent Andreï Kostitsyn comme ailier, qu’est-ce tu veux que j’fasse avec ça nem?žu tomu uv??it, je to neuv??itelné !”. Non. Plekanec se range derrière l’organisation et dit qu’il donne son 110% et que, you know, tout va bien.

Robert Gainey doit s’accrocher au peu qu’il a et faire signer à Tomache un contrat à long terme. Dans 15 ans, Plekanec aura 42 ans et Andreï Kostitsyn jouera sans doute en Russie. Il pourra enfin s’épanouir. Ah pis donnez-lui donc le ‘C’ aussi tant qu’à y’être ! Messieurs dames, il faut bâtir Canadien autour de Tomas Plekanec.

10 commentaires

Laisser un commentaire

  • Tomas n’est pos si bon que ça! il n’a même pos eu la 1ère étouèle hier… c’est Paul Bissonnette qui l’a eu… fais que moi j’dis qu’il faut aller chercher Paul Bissonnette!!!

  • Vous vous embalez un peu vite. Rappelez vous ce commentaire d’avril 2009 retrouvé dans vous archives:

    Benoit Brunet, en parlant de Plekanec
    “Quand t’es rendu sur la galerie de presse, à 150 pieds dans les airs, tu peux pas tomber plus bas.”

  • Plékanetzs avec le C… pour deux raisons
    a)il est toujours bien rasé… (avez-vous remarqué, le pinch jusse la bonne longueur et les joues douces comme de la peau de bébé!)
    b)évidemment le col roulé rassembleur… (rappelez-vous le col roulé d’André Caillé pendant la crise du varglas!)

  • Je suis profondemment convaincu qye si Plekanec ne faisait pas partie de l’organisation du canadien de Montréal, et bien il n’endosserait pas présentement le chandail #14 du CH. De ce fait, et de ce fait seulement on doit conclure que le #14 du CH est bel et bien Tomas Plekanec.
    Je suis 100% d’accord avec mon opinion n’est déplaise à ceux à qui ca déplait

  • je vous aimeeee……….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    🙂

    Excellent!
    Sréphane Bouchard

    PS: À chaque semaine je souhaite entendre 2 différents de vos discours… Peut-être en 2010? Ça aiderait à mon bonheur… et vos REER! 😉

  • Entièrement d’accord!

    Peut-être pas pour 15 ans mais je trouve que depuis quelques années, Plekanec est un model à suivre dans l’organisation du CH: toujours intense, modeste et capable.

    Qu’on le signe pour de bon, et ce avant la fin de la saison, sinon on risque de le perdre comme les autres.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Benoît Dutrizac, peut-être amer
    Moi, moi, moi et mon nombril. Drainville se comporte toujours comme s’il descendait du ciel. Pis là lui il prend ma place le midi esti, pis y dit, je va faire mieux. Man, je t’ai donné 33 parts de marché, ferme ta yeule pis dis merci! Quessé ça? Pis là il arrive ministre, pis il […]
  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.

Catégories