Le Sportnographe

Higgins débloque !

Après que Maxim Lapierre soit sorti de sa torpeur d’un match d’affilé sans but (il avait déclaré, après son premier but dans la LNH, à son deuxième match : “il était temps qu’il arrive celui-là”), voilà que Christopher Higgins, qui n’avait pas compté depuis 18 matchs, parvient enfin à trouver le fond du filet. Deux beaux buts de l’États-Unien, dont un sur une très belle passe de Michael “garbage goal” Ryder. Non, mais franchement, avec Higgins qui revient en force, Lapierre qui est sans doute soulagé d’avoir enfin compté son troisième, et le fait qu’il n’y ait pas de cliques chez Canadien, on peut dire que la douce Isabella, voyante attitrée du Sportnographe, vaut pleinement son salaire (contrairement au Baron, déjà à planifier son positionnement sur la Catherine, à Normand Leblond qui préfère écouter le spécial “Soirée Canadienne” que le hockey, et à Réal Munger qui s’assoit sur ses actions du Sportnographe en attendant une Offre Publique d’Achat).

On sait ce que vous vous dites : comment le Sportnographe peut savoir qu’il n’existe pas de cliques au sein de la flanalette alors qu’il n’a toujours pas reçu son accréditation pour accéder aux douches du Centre Bell ? Eh bien c’est assez simple : la Chaire d’Information Audiovisuelle (CIA) que finance le Sportnographe compile quotidiennement les conversations des lignes ouvertes de CKAC, et il a été noté que selon plusieurs auditeurs, le fait qu’aucune clique ne décompose Canadien cette année est un point mauditement positif. Grâce à la mise sous écoute des tribunes radiophoniques, la CIA a aussi calculé que 99,9% des commentaires et opinions émises par les auditeurs correspondent parfaitement à ceux des belligérants de 110%, ce qui leur ajoute une grande crédibilité et contribue de façon pertinente au débat.

De toute façon, ce que ce soit à cause de l’absence de groupuscules ou du déblocage de Chris Higgins, il est acquis, depuis que la référence en sport (à ne pas confondre avec RDS) eut rapporté les propos de Jacques Demers sur la chose, que ça sent la coupe. Imaginez quand Samsonov va sortir de sa seconde léthargie.

Dans un autre ordre d’idée et dans la série “ce qu’ils sont devenus”, un lecteur du Sportnographe, sous le couvert de l’anonymat (merci Sylvain Hogue), nous a fait parvenir cette nouvelle pour le moins surprenante : Dagenais vient d’être échangé. En effet, l’ancien de Canadien qui commençait à peine à parler au petit Jésus en finlandais chez le Jokerit d’Helinski, devra poursuivre sa carrière avec le HC Tirol Innsbruck, en Autriche. Il semble que Dagenais remplacera le polyvalent (mettons) Christian Sbrocca, et qu’il aurait été choisi pour ses talents de “absoluter Torjäger beschrieben”, ce que Google traduit par “chasseurs de barrière absolus”. Il nous semble que ce type de joueur aurait aussi pu ajouter un peu de profondeur au tricolore…

4 commentaires

Répondre à Maurice Annuler la réponse.

  • Ouais ! il était temps que tout le monde accorde ses flûtes.
    Pour le lien sur l’article de Dagenmais dans une langue bizarre, je trouve ça chien qu’ils aient mis sa photos avec le gaminet de Canadien.

  • Sportnographe, LA vrai référence !

    C’est pas à Sport 30 qu’ils nous auraient dit ça, que Pierre “mains de dieu” Dagenais s’est fait échanger en Autriche.

    Bravo à vous et surtout à votre informateur secret (nommément Sylvain Hogue) sans qui on attendrait sûrement encore des nouvelles du beau Pierre.

    À quand un suivi adéquat des anciens Glorieux ? Sundstrum, Dackell… Mais où êtes-vous ?

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.