Le Sportnographe

Gregory Stewart : la dernière pièce du casse-tête

Photo : (AP Photo/Charles Krupa)
Photo : (AP Photo/Charles Krupa)

Ça y est, le moment tant attendu est arrivé : Robert Gainey a mis la dernière pièce au casse-tête de Canadien. Il vient de signer pour une saison le talentueux marqueur d’une passe l’an dernier, Gregory Stewart. Ne riez pas. Il fallait remettre sous contrat Stewart afin que quelqu’un reste disponible au moment où l’on réalisera que Maxim Lapierre était un feu de paille.

Certains auraient pu dire, “eille non, la dernière pièce, c’est l’acquisition de Patrick Marleau et Alexander Frolov contre Roman Hamrlik dans un échange à trois”, mais ils auraient eu tout faux. C’est dans le fin fond de l’alignement qu’il faut bâtir. Et en plus, on ne dit pas “un” mais “une” échange.

Avec la foulée de l’arrivée d’une foulée de nouveaux joueurs, Gregory Stewart est un rempart à la folie dans la tête. Grâce à Stewart, aux défaillances de Carey Price et aux probables activités nocturnes des frères K, le partisan conservera certains repères et pourra continuer de suivre son équipe sans trop réfléchir.

Venez pas nous dire que Gainey n’est pas un visionnaire asteure.

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • C’était le plan B, au départ c’est Patrick Kane qui devait être signé mais la ligue a dit pas plus d’un voleur cheap par équipe. On est pris avec O’byrne la sacoche.

  • Afin de savoir la vraie raison pour laquelle, Greg II (I étant Grégory Charles et III celui qui dessine Achille Talon), il ne suffit que de regarder la où semble regarder les deux chefs cuisiners et le 3e chef ayant un conformisme incertain sur la photo. Un joueur qui est imposant dans la chambre ne l’est pas seulement avec ses paroles!

  • Désolé mon cher Yvan, on dit bien “un” échange. Je me retiens pour pas mettre ça en citation au Sportnographe mais je me dit qu’une tite erreur de temps en temps ça nous rappelle que l’Équipe du Sportnographe vous êtes humains vous autres aussi.

    Pour se rappeler du masculin de l’affaire la prochaine fois, un petit truc c’est de penser à toute la testostérone que Robert Gainey a transigé pour.

  • Maintenant que D’Agostini a signé un contrat, c’est officiel : Stewart est maintenant l’antépénultième pièce du casse-tête, d’Agostini étant la dernière.

    Des rumeurs courent à l’effet que ce casse-tête représenterait une ferme avec deux chevaux (respectivement brun et alézane) sous un soleil de septembre. Plusieurs croyaient qu’il s’agissait plutôt d’un lac sous d’imposantes montagnes. Reste à savoir combien de morceaux comporte ce casse-tête.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories