Le Sportnographe

Gomez aux vidanges !

scott-gomez-5

C’est le début d’un temps nouveau chez Canadien. Marc Bergevin vient de profiter de la couverture en direct de la pratique de Canadien (oui oui) pour annoncer que Scott Gomez a obtenu le poste de centre de table dans son salon, et ce, pour toute la durée de cette saison.

À la place de ne pas être vraiment là sur la glace, Gomez ne sera pas là pour vrai, ce qui ne devrait pas changer grand-chose au bout du compte. Le latino-alaskain devra s’assoir sur ses millions et regarder la télé en mangeant des tacos de grizzly.

Il s’agit d’une excellente nouvelle puisqu’après trois saisons, la banque de jokes sur Scott Gomez était totalement épuisée. Les humoristes sportifs devront se trouver une nouvelle tête de turc. Les prétendants au poste sont Tomas Kaberle et René Bourque, la fierté de Lac La Biche (d’ailleurs, nous vous invitons à participer à notre sondage pour savoir qui succédera à Gomez).

Le Sportnographe tient quand même à remercier Gomez pour son incroyable contribution au patrimoine mondial de Canadien. On lui souhaite bonne chance dans tous ses projets, mais pas tant que ça.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories