Le Sportnographe

Éric Deslauriers, oreille à oreille

Quand qu’on va visiter des universités américaines, c’est de trouver pas juste les canadiens, mais de trouver où que les américains dans les écoles qu’on va peut nous aider, fait qu’il y a beaucoup de bouche à bouche pour juste voir c’est quoi que quelqu’un peut nous dire sur un joueur qu’on savait pas.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.