Le Sportnographe
En manque d’affection, Latendresse veut partir
Accueil » Chapeau Richard ! » En manque d’affection, Latendresse veut partir

En manque d’affection, Latendresse veut partir

La saveur du mois ne goûte plus. Habitué de voir son nom 13 fois par dernière page dans le Journal de Montréal, Guillaume Latendresse en aurait assez de passer la puck sous silence.

Nos informations confirment les rumeurs lancées dans un courriel de notre équipe à savoir qu’il n’exige rien de moins qu’une transaction.

« À Drummondville, j’étais partout : sur le calendrier de l’équipe, en grosse lettre sur les cahiers Canada, même dans les petites annonces sous la rubrique « escorte ». Ici, je ne suis plus rien. Pourquoi me donner 850 000 $ par saison pour faire trois shifts sur le 4e trio ? come on » aurait-il crié sous le couvert de l’anonymat.

La situation s’est envenimée dès le premier entracte du match inaugural. L’amuseur public Ron Fournier n’avait déjà plus rien à foutre du collégien. « Qui d’Aebischer ou Huet devrait agir comme cerbère pour le prochain match ? » Telle était la question qui devait être sur toutes les lignes.

Informé de cette déclaration incendiaire, Guillaume s’est rappelé le bon temps ou il n’avait qu’à se promener en petite tenue devant un photographe de magazine gai pour faire la une. Depuis qu’il n’est plus blessé, benché par Team Canada junior ou en matchs pré-saisons, les aiguilles de la vie ne tournent plus dans plus le même sens.

« Mes amis m’ont quitté, je vous le dis, ça devait m’arriver, à moi aussi » de dire Guillaume avec un brin de mélodie.

« Sortir à Tremblant avec Théo, Dag et Rib était une occasion de divertissements. Ce n’est pas la même chose avec Bég qui s’amuse à rire de mon problème d’incontinence (voir la rubrique « Citations ».)

Guillaume ailleurs qu’à Montréal ? Je n’y compterais pas trop. À la lumière des récentes blessures, on retrouvera rapidement ses grosses fesses à la défense de Canadien. Avec un -5 à son premier départ, il aura tôt fait d’allumer les réflecteurs des journalistes sur lui.

P.S. : Vérification faite, c’est sous la rubrique « Escort » qu’il était à Drummondville. « Ford Escort, à vendre ».

NDLR : Paulin Poulin s’est joint à l’équipe du Sportnographe en retour d’une grosse somme d’argent (comptant) et de la promesse de sortir un scoop sur Alexander Perezhogin. Sa face de poil s’affichera en même temps que le nouveau site, dans pas trop long.

13 commentaires

Laisser un commentaire

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Maxime Bernier, qui se sent manipulé
    Les politiciens et médias alarmistes se concentrent uniquement sur le nombre de cas d’infection #COVID19 pour justifier les confinements et ignorent les décès. Même technique de manipulation des esprits qu’ils utilisent depuis des années avec l’alarmisme climatique. L’article Maxime Bernier, qui se sent manipulé est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Éric Duhaime, flatté d’être pris en considération pour la chefferie du Parti conservateur du Québec
    – Tsé, j’t’un être humain, pis je peux pas être insensible à ça, pis y’a des gens qui m’envoient des messages très touchants, pis je veux remercier tout le monde pis j’ai vu la page à matin, je sais que Fred Têtu est allé dans le show de Dominic Maurais. J’étais en train de faire […]
  • Christian Latreille, à propos du débat Trump-Biden
    Donald Trump et Joe Biden qui vont s’affronter encore pour un dernier débat jeudi à Nashville au Tennessee, et selon les règles établies, ça risque d’être un peu plus, facile à écouter, un peu moins cacaphonique. L’article Christian Latreille, à propos du débat Trump-Biden est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Jeff Fillion, qui propose des solutions
    – Ce qu’on a besoin présentement, c’est d’un premier ministre pis qui essaie de désamorcer la peur. Faut que la switch à passe de ce côté là pour la CAQ. – Ouais, mais faut fermer les médias de Québécor. Si c’est ça, faut tu fermes les médias de Québecor. Faut que tu envoies en vacances […]
  • Michel Morin, visionnaire
    Je suis aussi contre le confinement, c’est moi qui ait mis de l’avant sur les réseaux sociaux le modèle de la Suède, de non-confinement. L’article Michel Morin, visionnaire est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.