Le Sportnographe

Du nouveau dans le monde du vélo : une histoire de drogue sale…

Comme si on en n’avait pas l’habitude depuis un an, on apprend encore aujourd’hui que le monde du cyclisme professionnel est en grande forme oui monsieur, surtout en constatant le corps médical qui l’encadre. Effectivement, le docteur Michele Ferrari, mieux connu sous le nom “du gars qui entraîne Lance Armstrong de temps en temps” vient d’être inculpé pour avoir eu la main pas mal nerveuse sur l’écriture de prescriptions… Un an de réclusion et peut-être un arrêt de pratique serait la sentence attendue. Pour les ceux qui ont de la mémoire, on avait justement jasé du cas Ferrari durant le Tour de France dans cet article fameux, en fin juillet !

Et qu’est-ce qu’Armstrong pense de tout ça ? “Je suis surpris du verdict, je ne m’attendais pas à cela, car comme je le répète, jamais le docteur Ferrari ne m’a prescrit de produits visant l’amélioration de la performance de façon illégale.”. Justement, dans son optique de tolérance zéro, Lance, qui disons-le a certainement un truc pour pas se faire pincer le salaud, a poussé l’audace d’annoncer qu’il se dissociait ainsi que son équipe des services du docteur Drogue jusqu’à ce qu’il soit prouvé du contraire.

Comme on dit, méchant baveux.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.