Le Sportnographe

Deux écoles de pensée s’affrontent

Une question revient continuellement ces jours-ci dans le quotidien du sportif de salon (ou de lit) : est-ce que Canadien va gagner la prochaine ?

Deux écoles de pensées s’affrontent

Canadien est pas parti pour ça

Le Flyers surprend Canadien. Le Flyers déstabilise Canadien. Le Flyers crush the Canadiens. Les mauvaises langues diront que Price est un feu de paille tandis que les bonnes diront que les shifts de Canadien sont trop longs. Que dire du jeu de transition de Canadien, que Jocelyn Thibault avait tant louangé en début de série. Canadien serait-il dorénavant le fils spirituel d’André Roy, Canadien utilisant le hard-around à profusion. Souvent débuté par une slap shot à la gauche de la glace dépassé la ligne rouge, il constitue le nouveau jeu (de transition) qui ne marche pas fort de Canadien. Il confère par contre à Canadien des shifts plus smooth, moins essoufflant, parfait pour ne pas trop suer dans sa combinaison au logo de Canadien.

Canadien est pas parti pour gagner la prochaine. Canadien va pas bien. Canadien a perdu le momentum. Il est pas parti pour gagner ça pentoute, sérieux. Une autre défaite, 3-1, et Canadien fera face à l’élimination.

Que deviendrait Montréal sans son odeur de coupe Stanley ? Les fans de Canadien seraient ainsi privés de leur bonheur sacré, telle un fillette à qui on enlèverait son lollypop ? Le pire est à envisager mesdames et messieurs. La ville sera encore plus à feu et à sang qu’après une victoire en 7 matchs contre le Boston.

Canadien est dû

Pensée très populaire dans les quartiers de Chomedey, Saint-Henri, Rosemont et Hochelaga (en ordre croissant de nombre de drapeaux de Canadien par voiture), « Canadien est dû » est l’école de pensée positive. Canadien est toujours dû après quelques matchs sans gagner.

Canadien est dû est également une pensée fort répandue dans les bureaux. Elle tient le moral des troupes. Il ne faut jamais se décourager. Excellente réplique autour de la photocopieuse, elle peut également remplacer un Canadien en 6 et détend l’atmosphère immédiatement.

Valeur sûre, elle est l’attitude à adopter cette semaine pour se faire des amis.

Canadien est dû ? C’est également l’opinion de gens célèbres. C’est en tout cas l’opinion que partage le Baron…

« Certain que Canadien est dû » affirme le Baron.

« Canadien peut être dû pour en gagner une à tout moment sans exception. Il rebondit tel un coyote à 5 contre 3. »

Ici Normand Leblond pour le bulletin sportif de Sportnographe Sports, l’internet du sportif.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.
  • Mario Dumont, à propos de Fady Dagher
    Comme on dirait dans l’horoscope, il est policier ascendant woke un petit peu là.

Catégories