Le Sportnographe
00151941 600px

Desharnais : dans les petits pots, y’a des affaires

Photo : THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz

Il est de plus en plus difficile par les temps qui courent de rédiger un article de surface sur Canadien sans parler de David Desharnais, et surtout, sans préciser qu’il est petit.

Pourtant, nos mères ainsi que le gouvernement nous ont toujours dit qu’il ne fallait pas se fier aux apparences et que dans les petits pots, on pouvait trouver des affaires vraiment capotées.

Il faut cesser de voir Desharnais comme un nain et commencer à l’apprécier pour ce qu’il est : un marqueur de quarante buts. Imaginez si on avait fait le même coup à Tomas Plekanec et si on l’avait jugé seulement selon la couleur de son col roulé ? Aurait-il aujourd’hui autant d’assurance lorsque vient le temps de faire une passe soulevée à un coéquipier bien positionné ? Et si on avait simplement considéré Hal Gill comme un géant très très lent ? Serait-il aujourd’hui le géant très très lent que nous aimons tant ? Hmmm… en tout cas.

Reste que dans le mirifique monde du sport, il faut parfois passer outre les handicaps (même ceux aussi lourds que dans le cas de Desharnais) et se concentrer sur les résultats. Et ça, le petit David en a, et ce n’est pas de l’onguent. Goliath n’a qu’à bien se tenir.

12 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • François-Philippe Champagne, à propos de la chefferie du PLQ
    – Certains vous voient prendre la tête du Parti Libéral du Québec, est-ce que ça vous intéresse? – Ben je vous dirais, écoutez, je le dis toujours, je pense que je fais un bon travail à Ottawa. Même ma mère est contente de ce que je fais, imaginez. Alors je vous dirais que ça prouve […]
  • Vincent Guzzo, à la défense de Pierre Fitzgibbon
    Quand moi comme homme d’affaire, je veux faire un projet, que je pense qu’il va faire rayonner le Québec. Pourquoi moi je peux pas appeler mon chum? […] Peut-être que moi j’apprends qu’il y a un besoin économique de quelque chose au Québec, ben j’amène ça. Vice-versa. Moi j’ai besoin d’une égévolation. Pourquoi moi je […]
  • Guillaume Dulude, à propos des féminicides
    Féminicide, ça s’apparente beaucoup à génocide. OK, un génocide, juste pour le rappeler, pour tout le monde, ce que c’est : c’est un groupe qui s’organise pour anéantir et exterminer un autre groupe. C’est une planification d’extermination. Alors on utilise “féminicide”, comme si les hommes se regroupent entre eux et font une planification similaire, c’est-à-dire […]
  • Pierre Fitzgibbon, à propos de la chasse aux faisans
    Ben, je trouve ça un peu ridicule. Je n’arrêterai pas de voir mes connaissances, je n’arrêterai pas de faire mes activités à cause du Journal de Montréal.
  • Pierre Poilievre, qui a une preuve que les armes sont destinées à la chasse
    Si on regarde la liste des armes en question. Y’a certaines qui ont le mot canard ou oiseau dans le nom, donc c’est vraiment des armes qui sont utilisées pour chasser les canards.

Catégories