Le Sportnographe

Denis Coderre cuisiné pas à peu près

En vedette dans une entrevue pas d’allure : d’un côté, deux animateurs un peu poireaux qui savent pas pourquoi ils ont de l’opinion et qui comprennent pas le sujet du débat et de l’autre, un député qui se demande bien ce qu’il fait là.

De la belle radio remplie de talent.

Entrevue de Michel Langevin avec Denis Coderre sur le cas Doan

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Michel Langevin a raison! C’est normal de se faire traiter de fucking frog pis de fucking frenchman au hockey. D’ailleurs, moi quand je vais en Ontario, je change ma plaque de char pour pas choquer les anglais. Pis comme j’ai un accent quand je parle, je parle pas ou je prends un accent juif puis je me peinture la face en noir, parce que fucking jews ou fucking nigger, ça c’est pas correct de dire ça. Mais fucking frenchman, sur un patinoire ou dans la rue, c’est normal, ya rien là! Denis Codère perd son temps à essayer de protéger notre langue et notre culture, anyway on est juste des fucking frog. D’ailleurs je vais aller lécher les bottes d’un de mes clients qui “fire” quiconque parle français dans une réunion. Bye!

  • Coderre passe 5 minutes à expliquer qu’il croit encore que Shane Doan a dit “Fucking Frenchmen”.

    Langevin/Grégoire essaie d’abord de démontrer qu’ils avaient raison et que ce n’était pas Doan. Coderre répète qu’il maintient que c’est Doan.

    Alors vient LA question: “M. Coderre, croyez-vous que Doan ait dit “Fucking Frenchmen?””.

    Vraiment, faut pas être brillant pour être à la radio…

  • Moi ce que je reproche à Michel Langevin, c’est de toujours vouloir sauter aux conclusions qui choc, ou qui brasserait de la merde. Je pense, par exemple, au moment où il a interrompu M. Coderre qui parlait de l’argent des contribuables en sautant à la conclusion que sa poursuite avait été financé par nos fonds publiques. Il aurait du lui laisser la chance de s’exprimer sur le coup. Malheureusement, ce n’est pas la première fois que ça arrive et je crois qu’il se donne trop de pouvoir pour quelqu’un qui fait seulement qu’animer un «show» du matin à la radio, qui selon moi, a perdu beaucoup de qualité depuis ses débuts.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories