Le Sportnographe
De la profondeur de Canadien
Accueil » Chapeau Richard ! » De la profondeur de Canadien

De la profondeur de Canadien

Ici, au Sportnographe, on a vraiment des choses à dire, mais on ne les dit pas toutes d’un seul coup.

Par exemple, ça fait longtemps qu’on se dit : faudrait bin parler du concept de profondeur, un concept clé dans l’univers du monde des sports merveilleux, pendant une couple de minutes, question de vider le sujet comme du monde.

Eh bien, par un hasard heureux, nul autre que moi-même en compagnie de Meilleur avons décidé d’accepter en tant que mon nom personnel d’aller défendre cette “profondeur” dans les ondes de la Grande Maison de Radio-Canada Canadian Broadcasting Corporation devant le très masculin Patou Masbourian. Ce soir, 20h35, ne manquez pas ça.

Pour ceux et celles qui doutent de l’importance du concept de profondeur chez le sport, vous n’avez qu’à voguer à travers les branches de l’internet afin de constater à quel point la profondeur prend une place et non la moindre. Les journalistes sportifs ont, force est de constater, une clause très stricte dans leur contrat les obligeant à utiliser le mot “profondeur” au moins une fois par analyse.

Ainsi, se poser la question de la profondeur, comme par exemple dans ce Pulitzer (faisant référence à un article qui mérite de recevoir le Pulitzer) de Labbé : Le CH a-t-il vraiment de la profondeur ?, est une activité tout ce qu’il y a de plus normale.

Et à quoi sassère ?

À se rassurer le haut du corps, question de pouvoir maintenir le bas du corps à flots, comme disent les vieux qui prennent du Viagra. Car la profondeur, c’est la baume aux impondérables (la pognez-vous ?). Car s’il y a impondérables, profondeur viendra neutraliser le tout. Ce qui permet à l’amateur de continuer à avancer avec confiance dans sa saison, sachant que malgré les blessures, les échanges ou les vols de sacoches, la profondeur sera au rendez-vous afin de boucher les trous jusqu’au détail.

Mais rendu au détail, c’est une autre affaire. Tout le monde le sait.

3 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Maxime Bernier, inquiet
    Les idéologies autoritaires sont de plus en plus influentes partout dans le monde, y compris ici au Canada. Sont-ils morts en 1944 seulement pour repousser de quelques décennies le triomphe de la tyrannie qu’ils combattaient? #jourj
  • Gilles Proulx, à propos des gens de Québec
    Mais quand tu vois à Québec Éric Duhaime. Un gars qui a changé 25 fois d’idée et qui démontre que les Québécois de la vieille capitale sont globalement des inférieurs. Eille, le complotiste, on va se ranger derrière le complotiste à Éric Duhaime. Y’a toujours eu des hurluberlus à Québec pour vraiment attirer une foule. […]
  • Le bêtisier “La belle et la bête” du 8 mai 2021
  • Michel C. Auger, qui oublie le nom de son émission
    Bonjour, ici Michel C. Auger, c’est jeudi 22 avril, c’est Midi Impôt. Ben oui, j’ai fait le lapsus, Midi Impôt. Ça vous dit tu ce que j’attends de mon comptable bientôt?
  • Luc Ferrandez, interrompu par son fils
    – Voir les gens vivre dans les parcs, c’est normal et essentiel à la vie en communauté. – C’est tu un piano que j’entends en arrière? – Attends une minute. Henri, j’suis à la radio! Caliboire, j’y ai dit mille fois. – Eille, c’est tellement pas grave! – Attends une minute. Arrête immédiatement. – Non, […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.