Le Sportnographe

Archive -mars 2019

Denis Gauthier, qui cuisine

Faut que tu battes deux des trois équipes en avant de toi. Ça devient extrêmement difficile. J’pense que les patates vont être cuites.

Gilbert Delorme, qui vide son sac

– Mais le gars qui joue quatre, le gars qui joue quatre cinq minutes là, pis dans le char en rentrant à maison. – Y’a moppe, y’a le feu au cul, là c’est souvent la femme, c’est...

Michel Bergeron, qui a du pif

Moi j’adore le tennis, d’ailleurs, j’adore les sports individuels parce que faut que tu gagnes. Faut toujours que tu gagnes. Pis la jeune Andreescu, elle m’impressionne. Elle a du chien dans le...

Norman Flynn, qui se pense en 1970

Va falloir qu’il y ait un méchant meeting dans chambre, pis y’a une couple de feluettes qui va falloir qu’ils se fassent donner des claques en arrière de la tête.

Denis Gauthier, qui ouvre l’oeil

Depuis qu’il est ici, sincèrement, il a ouvert beaucoup d’yeux à beaucoup de monde. Beaucoup apprécié dans le vestiaire, il donne beaucoup d’énergie.

Mike Bossy, qui s’en va vers

Y’a le succès personnel, les gars ont des objectifs personnels à atteindre. On veut des points, on veut marquer des buts, et on oublie des fois qu’il y a un grand portrait. Puis c’est à ça qu’il...

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.