Le Sportnographe

Dans les coulisses de Canadien

Ici au Sportnographe, on a pas peur de donner une voix à ceux qui n’en méritent pas, qui colportent des histoires sans queue ni tête à propos de joueurs de Canadien qui s’acharnent quotidiennement à honorer le glorieux écusson qui trône sur leur Gillette. Ça ne nous fait pas peur parce que nous savons que rien au monde ne pourrait égratigner l’aura de champion et de dessous de bras que dégage la flanalette. Ça adonne qu’aussi, ce genre d’histoire est excellente pour les cotes d’écoute et que c’est de plus en plus difficile pour nous depuis que toutes les têtes à claques de Canadien ont déménagé. Voici donc un compte rendu de diverses rumeurs qui nous sont parvenues sans même qu’on en veuille.

Selon un sportif de salon expert de Laval, José Théodore n’aurait jamais été blessé et aurait plutôt passé sa (fausse) convalescence dans un centre de désintoxication parce qu’il avait un petit penchant pour les drogues dures. La cure aurait été une condition à son échange.

Une source, celle-là même qui nous avait offert le scoop sur la publicité de Robert “type sauce” Gainey pour St-Hubert, propose une autre version de l’histoire, cette fois-ci entendue de la bouche d’une vedette de la télé et de la radio dont on ne sait pas si elle veut garder l’anonymat. Selon cette personne, la blessure de José aurait été le fruit d’un accident de voiture. C’est que le gardien étoile filante aurait été déconcentré de la route par une starlette québécoise (à ne pas confondre avec la starlette états-unienne) qui lui effectuait un pompier, comme on dit dans le monde interlope.

Dans le même ordre d’idées, selon un analyste chevronné d’Hochelaga-Maisonneuve, Théo, Ribeiro et Dagenais se faisaient des petites soirées olé olé dans la section réservée des bars sis sur le chemin de la Caravane McDonald.

D’autre part, selon une de nos sources postée dans un loft montréalais qui diffuse en direct, Michael Ryder, le vidangeur de Bonavista, serait permafrost. En effet, d’après les dires de quelqu’un qui ne maîtrise pas très bien la langue française, “Eille man, on étaient vraiment stone là, avec la blonde d’un gars Mark Streit, avec full monde, pis man Ryder y’en roule un autre, pis un gros, pis il l’a fumé tout seul. Yé gelé tout le temps tout le temps depuis que je le connais. Ça fait trois ans que je le connais”. Je ne sais pas pour vous, mais nous, on trouve ça vraiment crédible.

Un journaliste d’enquête a quant à lui noté que Michel Bergeron était un peu confus, comme en fait foi le vidéo suivant. Il n’y a pas encore de rumeur qui circule quant aux raisons de l’égarement du Tigre, mais on compte sur vous pour trouver quelque chose.

Enfin, selon certaines rumeurs qui courent depuis quelques jours, il semblerait que Pierre Houde se mouche “comme nous tous”. Un paparazzi non rémunéré par le Sportnographe a d’ailleurs pris une photo de la chose. Voilà bien la preuve que les vedettes, dans le fond, ne sont pas tellement différentes de nous…

11 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.