Le Sportnographe
Congédiement de Carbonneau : successeurs potentiels
Accueil » Chapeau Richard ! » Congédiement de Carbonneau : successeurs potentiels

Congédiement de Carbonneau : successeurs potentiels

À la lumière des récents événements (et il n’est pas question ici des déboires de la Caisse de dépôt), il convient de se pencher sur les successeurs potentiels à Guy Carbonneau. On espérait être les premiers à le faire, mais il semble que les grands médias d’information nous aient pris de court. Mieux vaut tard que jamais.

BOB HARTLEY : Si Bob Hartley ne se « déplacerait certainement pas pour 150 $ » afin de participer à notre émission de radio, on peut présumer qu’il se déplacerait certainement pour le salaire d’un entraîneur de la Ligne Nationale.

BENOÎT BRUNET : Un auditeur d’Yvon Pedneault avec un petit sourire dans la voix lui a proposé que Benoît Brunet prenne les rênes de Canadien sur son dos, spécifiant qu’il « fait tellement de bonnes analyses pendant les matchs. » Yvon nous a paru surpris.

JOËL BOUCHARD : C’est la suggestion d’un auditeur de Ron Fournier. « Il nous faut un coach jeune, fougueux : Joël Bouchard. » Disons que Ron ne l’a pas pris, mais pas du tout. « Eille, c’est pas du peewee Tabaslaque. »

DON LEVER : Il est anglophone.

RÉAL MUNGER : À l’instar de Mario Tremblay, on l’imagine bien passer de la radio à la tête de Canadien du jour au lendemain. Son principal défi serait de cacher le fait qu’il ne sait tourner que d’un côté, au moment des pratiques.

JACQUES DEMERS : Nous serions contents pour lui, mais surtout pour nous.

PATRICK E. ROY : Une occasion en or de faire entrer Jonathan « Da King Joe » Roy dans la LNH. Le risque d’émeute augmenterait toutefois, en dehors de la glace et dans les bureaux.

JEAN PERRON : L’homme de la situation pour sortir le nez des Kostitsyn de l’enfer du mal.

MARIO TREMBLAY : Il pourrait initier un retour aux sources de tous les entraîneurs congédiés qui ont pris de l’expérience. Après, Vigneault, Therrien et Julien pourraient revenir.

Soyez attentifs bientôt, un dossier sur les successeurs potentiels du successeur de Robert Gainey.

15 commentaires

Laisser un commentaire

  • Moi je laisserais les joueurs se diriger eux-même.
    Me semble que ça créerait un changement important. Canadien en tant que plus vieille équipe se doit de donner l’exemple et de ne pas avoir peur d’innover.

  • Patrice Brisebois ?

    Messemble que ça ferait un bon match, il enseignerait la diagonale aux jeunes défenseurs et surtout, la section des citations fontionnerait à plein régime.

  • Une femme ? Miss Miller peut-être avec bebehabs et DD comme assistantes, me semble que ça nous changerait des cravates et Ovechkin serait moins porté à garder l’oeil sur la rondelle.

  • Tellement de possibilité…

    Sergio Momesso : Augmenterais la visibilité de Canadien dans la petite Italie. La concurrence de l’Impact doit être écrasée.

    Denis Savard : Est déjà dans l’anneau légendaire à titre de joueur blessé de Canadien à la dernière coupe, et a déjà été congédié par un autre club, une expérience qui semblait manquer aux 5 derniers coachs de Canadien.

    Mike Bossy : Ok, il n’a pas jouté pour Canadien, mais il a de l’expérience comme humoriste à la radio, il est près pour le “cirque médiatique”.

    Mais mon meilleur choix serait de finir l’année avec Gainey, et le coach pour l’an prochain serait le suivant :

    Guy Carbonneau. Il est déjà sous contrat pour une couple d’année, et la moitié des joueurs sont autonomes anyway. On a juste à échanger l’autre moitié pour Lecavalier pis signer une couple de vieillards genre Lang et Brisebois.

  • Je partage l’avis de Rodrigue. Soyons moderne. Les jouteurs de Canadien doivent agir en collégialité. Ainsi, un jouteur blessé pourrait se tenir debout derrière le banc pour changer les trios, ouvrir les portes et gueuler contre les arbitres – l’expérience de Komisarek comme adjoint de derrière le banc a été concluante – Canadien gagnait. À tour de rôle, un jouteur serait assigné pour se lever dans le vestiaire entre les périodes pour invectiver ses coéquipiers. Un autre, pourrait avoir comme responsabilité d’organiser les activités sociales pour les jouteurs après les matches.
    Le capitaine et ses assistants deviendraient des porte-parole. Des PéPé. Fini les disputes et les critiques concernant le capitaine.
    Ce modèle présente des avantages tant au niveau de l’esprit d’équipe que sur le plan financier. On ne verserait plus de salaires à des entraîneurs.
    Soyons moderne en cette année du centenaire et de la brique !

  • Pourquoi un coach…innovont un peu. Un Jouweur-coach serait bien assez, en plus de sauver un salaire…au salaire qu’ils font, ils n’ont pas besoin de se faire dicter quoi que ce soit, la preuve, ils ont sacrer le coach dehors. Moi mon boss ne m’a pas dit quoi faire ce matin, faque je fais rien.

  • Si les jouteurs de Canadien sont incapables de se coacher, je suggère une femme également soit Liza Frulla. Elle sait communiquer et elle a été la première femme journaliste à entrer dans un vestiaire de jouteurs de hockey. Elle fut Ministre de la culture et du patrimoine. De plus, elle connaît le Sportnographe.

  • Moi je choisirais Manon Réhaume. Avec elle derrière le banc, Canadien serait la seule équipe à neutraliser complètement Ovechkin…

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Stéphan Dupont, à propos des juifs hassidiques
    – Mais c’est quoi ça? C’est un genre de fan club de l’acide? – Non non, c’est des juifs hassidiques, qui font une fête quelconque. – Ok, ç’a pas rapport avec l’acide? – Non non. – C’est religieux. – Ok, c’est une sorte, ok. – Des fois c’est proche. – Comment qu’il s’appelle leur Jésus […]
  • Gilles Proulx, rassurant
    Encore une fois,  ils savent fort bien qu’au Québec, y’ont affaire à une nation d’eunuqes, de bonasses. […] Depuis quand qu’un peuple bonasse peut être raciste? Un peuple conquis sur lequel on pile sur les pieds régulièrement, sans qu’il ne réagisse peut être raciste? L’article Gilles Proulx, rassurant est apparu en premier sur Le club […]
  • Jérôme Blanchet-Gravel, qui n’y va pas trop fort
    – Le multiculturalisme, c’est pas le métissage hein. C’est une forme de contre-apartheid. Tsé, c’est un peu la logique, c’est un peu ça la logique des réserves. Le multiculturalisme, c’est un peu des poches, des communautés culturelles qui restent seulement séparées et qui se mêlent pas beaucoup. – C’est ça. L’élévation d’un modèle en silo. […]
  • Lise Ravary, à propos du racisme systémique
    – À Montréal en tout cas, tu lis tous les éditoriaux, si t’admets pas qu’il y a du racisme systémique, tu peux rien faire. C’est la base de tout. – C’est pire, c’est pire qu’être raciste. – C’est ça. L’article Lise Ravary, à propos du racisme systémique est apparu en premier sur Le club des […]
  • Mathieu Bock-Côté, non-croyant
    – Moi comme je dis, la théorie du racisme systémique, c’est comme le bon Dieu. – Comme le bon Dieu? Voyons donc. – Laisse moi finir. Ceux qui la voient voient des manifestations partout, des preuves partout. Est-ce qu’il y a du racisme au Québec? Oui. Il doit être dénoncé sans nuance. Est-ce qu’il y […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.