Le Sportnographe

Comment profiter de l’inexpérience de Gerber en séries ?

Le maillon faible de l’excitante machine de guerre qu’est Caroline pourrait se trouver devant les buts. C’est du moins ce que disent les virtuoses de l’analyse sportive, puisque, ajoutent-ils, Gerber n’a disputé que deux matchs en carrière dans les séries éliminatoires de fin de fausse saison. D’ailleurs, François Gagnon, qui contrairement au Sportnographe, dérape parfois, a sur les ondes de Radio-Canada posé la question à Françis Bouillon : “Comment allez-vous profiter de l’inexpérience de Gerber en séries ?”. Ce à quoi Boubou a répondu en parlant d’un tout autre sujet.

Pourtant, le défenseur du tricolore aurait facilement pu expliquer, sans révéler de secret parce que tout le monde le sait, qu’en série il faut bien pondérer les impondérables, parce tout peut arriver. Or, le pauvre Gerber n’est peut-être pas au courant de cette réalité, parce que comme nous, il se dit que les matchs des éliminatoires doivent être pris vraiment de façon spécifique tellement l’expérience est un facteur déterminant. De plus, il doit penser que les précédentes confrontations entre les deux équipes restent le mot clé de ce qui fera le succès d’un club qui veut atteindre la coupe Stanley. On imagine très bien Gerber se dire que l’affaire est dans le sac et que la soupe n’est pas chaude, parce que Caroline a dominé Canadien au cours de la fausse saison et qu’il possède deux matchs de plus que Huet en séries. Ce que Bouillon aurait pu répondre à François Gagnon, c’est que Canadien allait miser sur les impondérables que Gerber n’a sans doute pas pondérés. Vous me suivez ?

Heureusement, Bouillon devrait être en forme pour les séries, puisqu’il a profité d’un match pré-vraie-saison pour dissiper les “petites nervosités” qui l’habitaient quant à sa blessure. De même, il semble que ce sera Cristobal Huet qui prendra les rennes sur son dos pour mener les nôtres et les vôtres à la Stanley. On le souhaite, parce que sinon, la révolution pourrait embraser le vestiaire de Canadien. “Il y aurait une réaction dans le vestiaire” si Huet n’est pas choisi pour garder les buts, a déclaré un joueur de Canadien sous le couvert de l’anonymat à un journaliste d’une multinationale concurrente du Sportnographe. Vaudrait mieux que Canadien réactionne (comme pourrait le dire Jacques Demers) sur la glace que dans le vestiaire, on pense que.

15 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.