Le Sportnographe

Comme dans le temps de Brian Savage !

Canadien nous a hier offert une performance intéressante, et victorieuse, grâce au petit gars de Pardubice, Jan Bulis, qui a enfilé rien de moins que quatre buts. De quoi donner raison à Yvon Pednault qui affirme que “Bulis, quand il parle à son entraîneur, c’est un gars qui dit : je suis un bon marqueur”. Il fut un moment où la salle de rédaction du Sportnographe jubilait juste à l’idée de pouvoir titrer à la une “Bulis 4, Philadelphie 3”. Mais c’était sans compter sur Steve Bégin qui s’est vu remettre la rondelle directement sur le papier collant de son bâton par Simon Gagné avant de marquer le cinquième but du tricolore.

Faut dire que Jan “Jean” Bulis avait été désigné par Robert Gainey pour regarder la rencontre avec Raitis Ivanans dans le très haut du filet. Ici au Sportnographe, on ne comprenait pas trop cette décision, renversée juste avant la rencontre, puisque depuis quelques semaines, on ne trouvait plus trop de façons de rire de Bulis. En tous les cas, Bulis ne sera pas dans les gradins ce soir contre les Sénateurs. La dernière fois qu’un joueur de Canadien en avait mis quatre à l’intérieur de, c’était il y a huit ans, à la belle époque de Brian Savage.

D’autre part, certaines rumeurs enverraient l’imberbe Bulis chez le Chicago en retour de Tyler Arnason. Nous nous opposons à cet éventuel échange. Tous d’un coup Jan recommence à lancer à côté du net, ce sera beaucoup plus difficile de s’en moquer s’il est à Chicago…

3 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.