Le Sportnographe
sportnographe
Accueil » Chapeau Richard ! » Coït interrompu à Tout le monde en parle

Coït interrompu à Tout le monde en parle

MONTRÉAL, le 26 avril 2008 (PC) – Il s’en est passé des affaires depuis que le quatrième trio de Sportnographe sports a parlé dans les micros de Christiane Charette. D’abord, Canadien a tué Boston et Normand Leblond a publié un texte.

Mais surtout, LA référence a été invité à discourir chez Tout le monde en parle de pourquoi c’est qu’on fait ça, nous, le Sportnographe. C’était aussi pour simuler un 110% avec Miss Miller qu’on nous avait dit, qui est également Mélanie-Claude Bazinet sur sa carte Visa.

Sauf que, oui, tout peut arriver dans le monde du sport, même un match avec pas de match. Ben, imaginez-vous donc que le lendemain de notre invitation, Ti-Cul S a décidé de sous-traiter son département d’information en limbes et Sylvie Tremblay, de l’ADQ, a pris ses messages. Résultat : LA référence et Miss Miller se sont retrouvées assez vite merci sur la galerie de la presse.

Mais selon André Ducharme, qui est script-éditeur à TLMEP, paraît que ce n’est que partie de hockey remise. Nous, on le croit. Pour tout dire, on nous a confié qu’on serait réinvité l’an prochain.

Pour satisfaire votre appétit vorace, on vous raconterait bien l’émergence récente de notre psoriasis suite à tous ces événements, mais nous gardons ça pour la Pod’casque 012. Toutefois, on peut déjà vous dire que si le quatrième trio au grand complet devait à l’origine se rendre chez Guy, des ajustements de dernière minute, comme un manque de place su le plateau de TV, nous avaient forcé à déléguer Réal, qui était le seul à être encore capable de parler, il faut bien le dire.

En terminant, on profite de l’occasion pour vous dire qu’on est content d’être heureux ces temps-ci et qu’on jouera toujours 60 minutes. Ça, juste pour toi Webeur.

Sur ce, on retourne s’attarder aux petites choses.

Merci de notre Ford intérieur (Dion, 2008).

Paul, Réal et Yvan.

-30-

7 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]
  • Valérie Leboeuf, pas éveillée
    Le ton a monté à l’Assemblée nationale aujourd’hui alors que François Legault a reproché à Gabriel Nadeau-Dubois d’être un wok pour qui les valeurs québécoises n’ont pas d’importance.
  • François Legault, qui donne sa définition de woke
    Pour moi, un woke c’est quelqu’un qui veut nous faire sentir coupable de défendre la nation québécoise, de défendre ses valeurs comme on l’a fait avec la Loi 21. De défendre nos compétences.
  • François Legault, qui n’est pas woke
    Il parle de Maurice Duplessis, qui avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Y’était pas un woke comme le chef de Québec solidaire.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.