Le Sportnographe

Cher Baron, La machine à lavage de cerveaux dispose, ici à Toronto, de puissants outils de propagande. Les deux radios de sport se plaisent à donner le score de CH à la toute fin des résultats, faisant passer des clubs « non original six » des États comme le Colombus ou le Nashville pour plus important que Montréal, sans oublier l’inénarrable Don Cherry qui sévit sur les ondes AM en toute impunité, sans crainte de représailles de l’appareil radio-canadien. Je suis allé assister à un match Toronto-Montréal en novembre dernier à Montréal et les nombreux partisans du Toronto se sont plus à enterrer les allocutions en français d’Yvan Cournoyer et Dickie Moore (dont on retirait les chandails) au son de « Go Leafs Go ». Doit-on conclure à une conspiration de grande envergure entre la LNH, Maple Leafs Sports Entertainment et les médias torontois visant à tenir les francophones en échec ?

Mon brave, je trouve que tu en as pas mal dedans pour oser questionner les bonzes du Toronto sur cette tribune lue d’un océan à l’autre. Je pense que l’establishment torontois forcheck en effet pas mal trop sur le franco et qu’il faudrait répliquer par la bouche de nos cross-check dans le dos.

D’après moi, faudrait flusher tous les anglos de Canadien, comme Garth Murray ou Aaron Downey (on va garder Michael Ryder, c’est pas de sa faute, c’est un newfie), ne plus parler des résultats du Toronto à RDS, s’engager un Don Cherry (je peux faire la job), et aller faire pipi sur le Temple de la renommée. Pis quand ils vont être vraiment pas contents, on organisera un love-in comme en 95 pour qu’ils s’en aillent pas et qu’on puisse continuer à les niaiser.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.