Le Sportnographe

Cher Baron, est-ce que l’équipe du Sportnographe vous a engagé tout en sachant très bien que le hockey allait recommencer d’ici la fin de la semaine ?

L’équipe du Sportnographe possédait effectivement le scoop, je dois l’avouer. Tout comme celui de la disparition des North Stars en 1993, et du millième point de Brian Bellows en 1999.

Par contre, pour ce qui est de mon contrat, j’ai négocié le café gratis même si mon salaire ne peut pas dépasser 54% des revenus du Sportnographe. C’est pour vous, les vrais fans de hockey, que j’ai accepté une entente si difficile.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.