Le Sportnographe

La charte des valeurs de Carey Price

price

La vie est parsemée de moments magiques. Pensez à votre premier french, à la naissance de vos enfants ou encore à la fois où vous avez serré la main de Stéphane Richer. Il y a aussi bien sûr, votre mariage. Et la semaine dernière, Carey Price se mariait avec sa douce Angela. On lui souhaite plein de belles affaires.

Là où le bat blesse toutefois, c’est que Price a dû annuler son voyage de noces après qu’il eut été appelé à se pointer au camp d’entraînement d’Équipe Canada. Un camp qui n’en est pas vraiment un puisque les joueurs n’ont pas le droit de chausser les patins pour cause de ne pas être assurés suffisamment. D’ailleurs, nous vous invitons à suivre en direct sur Twitter la description du match intraéquipe de hockey cosom que se livrent les Canadiens, c’est passionnant.

Remarquez qu’il s’agit bien de “Canada” et non de “Canadien”. On aurait pu comprendre que notre gardien préféré (après Zachary Fucale) décommande son voyage de noces pour se pointer au camp d’entraînement de Canadien. Mais pour le Canada, c’est non. Il n’est même pas sûr de faire l’équipe et les risques de recevoir un slap shot papillon dans le gorgoton pendant son match de cosom sont élevés. Imaginez s’il se faisait détruire la trachée comment Bergevin serait déçu (et accessoirement, sa douce Angela).

Clairement, Price devra réviser l’échelle de priorités de sa charte des valeurs, qui devrait aller comme suit: 1. Canadien, 2. Angela, 3. Olivier Ford, 4. Équipe Canada.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.