Le Sportnographe
8221819 600px
Accueil » Charles Hamelin » Charles Hamelin, un athlète d’exception

Charles Hamelin, un athlète d’exception

photo : (AP Photo/David J. Phillip)

Selon nos sources dans la région des internets, ce sera Charles Hamelin qui portera le drapeau canadien lors des cérémonies de fermeture des jeux. Est-ce que Canadien devrait s’inspirer du petit gars de Lévis pour entamer sa fin de saison ? Peut-être, et voici comment.

Les longues lames : les patineurs de vitesse nous l’ont démontré, des longues lames, ça patine vite. Que ce soit sur de courtes ou de longues distances, pour fore-checker ou back-checker, les patins à longues lames seraient l’outil parfait pour Canadien, une équipe rapide, mais pas assez pour pas se faire écraser dans la bande.

Les grosses cuisses : les grosses cuisses sont un excellent atout pour ne pas se faire déplacer de la zone payante. Pensez à un Maxim Lapierre dans la slot. Imaginez-le maintenant avec des troncs d’arbres en guise de cuisses. Là, on parle.

Les chutes : les patineurs de vitesse sont passés maîtres dans l’art de tomber pour une pichenotte. Si Canadien était en mesure d’en faire autant, les tirs de pénalité se succéderaient comme de l’eau de roche.

L’entraînement de fou : imaginez Canadien s’entraîner comme des malades 365 jours par année et ne manger que des choses bonnes pour la santé, ou des Big Mac, comme le font les olympiens. Le talent est un mythe, c’est la persévérance qui fait le champion. En se pratiquant comme des malades, les joueurs s’amélioreraient tous d’un cran. D’Agostini deviendrait bon comme Dominic “Domi” Moore, qui lui deviendrait aussi bon que Glen Metropolit, et ainsi de suite.

La seule chose que Charles Hamelin et Canadien ont en commun, c’est la gestion de la pression. Hamelin, tout le monde le regarde et il parvient à performer. Canadien, tout le monde le regarde, et il parvient à s’en sacrer. Avec la blessure à Cammalleri et la déconfiture de Jaroslav Halak, Canadien doit se mettre en mode Charles Hamelin.

12 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Adrien Pouliot, qui explique pourquoi nos dirigeants persistent avec les mesures sanitaires
    Et ces gens-là, font parti, ce sont des adeptes de ce qu’on appelle la grande remise à zéro, la grande réinitialisation, en anglais, le grand reset tsé.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des mesures sanitaires au Mexique
    Parce qu’au Mexique vous savez, on respecte les mesures aussi un peu parce que ça fait bien. Ça fait bien auprès de l’Occident, on se passe du Purell dans les mains et on a l’impression d’appartenir nous aussi à la civilisation. Donc tsé, y’a un effet un peu de colonialisme sanitaire, vous comprenez, toutes ces […]
  • Richard Latendresse, qui se trompe de journal
    Rappelons à nos téléspectateurs qui est Jamal Khashoggi, ce journaliste Saoudien qui a été très critique à l’égard du régime, qui était, qui avait choisi comme cible, le prince héritier Saoudien. Il d’ailleurs s’était installé ici en Virginie Paul et il était chroniqueur au Journal de Montréal.
  • Richard Martineau, qui fait parler les morts
    Si Michel Chartrand était en vie aujourd’hui, il capoterait, y’en crèverait de voir ce qu’est devenue la gauche, qui ne défend plus les petits travailleurs, mais qui défend les handicapés, racisés, bi-spirituels, non binaires, qui ne parlent plus au monde, complètement déconnectés
  • Maxime Bernier, qui résume
    Ce sont les gauchistes woke qui sont racistes.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.